GenO­way : La stra­té­gie de Chris­tian Grenier pour tripler de taille

Spécialisée dans la conception de souris transgéniques dédiées à la recherche médicale, genOway développe une nouvelle stratégie ambitieuse, détaillée par Christian Grenier, le Pdg de l’entreprise lyonnaise.

Avec la pers­pec­tive d’un chiffre d’af­faires multi­plié par trois à l’ho­ri­zon 2024 (pour passer de 10 à 30 millions d’eu­ros), genO­way se prédit un avenir radieux. La société lyon­naise, qui met au point des rongeurs trans­gé­niques dédiés à la recherche médi­cale, annonce avoir levé 6,2 millions d’eu­ros pour accom­pa­gner son déve­lop­pe­ment. « C’est une étape clé qui marque la mise en place d’une nouvelle stra­té­gie », avance Chris­tian Grenier, Pdg de l’en­tre­prise fondée en 1999 dans les labo­ra­toires de l’ENS Lyon. 

« Cette nouvelle stra­té­gie consiste à mettre en place une offre de modèles cata­logue, par oppo­si­tion aux modèles faits sur mesure, que nous propo­sions jusqu’a­lors aux labo­ra­toires et grandes socié­tés phar­ma­ceu­tiques », détaille Chris­tian Grenier. Cette levée de fonds permet­tra donc à genO­way de fina­li­ser son cata­logue d’une tren­taine de modèles, déjà lancé ces derniers mois sur fonds propres. 

Des modèles plus faciles à vendre

« Les modèles cata­logue nous permettent d’ac­cé­der à un marché beau­coup plus large », soutient le Pdg de la société instal­lée à Gerland. Plus abor­dables et donc plus faciles à vendre que les modèles sur-mesure, ils sont livrés plus rapi­de­ment aux socié­tés phar­ma­ceu­tiques (deux mois contre deux ans) et permettent ainsi de ne pas frei­ner les programmes de recherche.

Les modèles cata­logue créés par genO­way seront desti­nés aux recherches dans l’immuno-onco­lo­gie, premier domaine d’in­ves­tis­se­ment en R&D phar­ma­ceu­tique. « Nous connais­sons bien les axes de recherche des grands labo­ra­toires phar­ma­ceu­tiques puisque 16 des 20 premières socié­tés mondiales sont clientes de genO­way dans le cadre de nos acti­vi­tés de vente de modèles sur mesure. On s’est donc appuyé sur nos 15 années d’ex­pé­rience avec le monde phar­ma­ceu­tique avec ce cata­logue en immuno-onco­lo­gie », commente Chris­tian Grenier.

Cap sur l’Asie

Cette nouvelle stra­té­gie devrait consi­dé­ra­ble­ment boos­ter l’ac­ti­vité de la société lyon­naise. L’en­tre­prise a offi­cia­lisé mi-janvier la signa­ture d’un contrat d’ex­clu­si­vité avec Cyagen, un acteur majeur des modèles animaux en Chine, pour la distri­bu­tion de ses modèles cata­logue en Asie. « C’est très impor­tant pour nous. Nous sommes très bien implan­tés aux Etats-Unis et en Europe mais nous étions très peu présents sur le marché asia­tique, qui présente un formi­dable poten­tiel. Avec ce contrat signé avec Cyagen, nous allons désor­mais pouvoir déve­lop­per nos acti­vi­tés en Chine ».

Grâce aux nouvelles pers­pec­tives inter­na­tio­nales ouvertes par le déve­lop­pe­ment de cette offre cata­logue, genO­way table sur de très belles années de crois­sance.