Bertrand Rambaud vise les 5 milliards d’eu­ros pour Sipa­rex

Le groupe lyonnais de capital-investissement présente des résultats 2019 en hausse. Et annonce vouloir plus que doubler le montant de ses actifs sous gestion.

Le groupe lyon­nais Sipa­rex, acteur indé­pen­dant majeur du capi­tal-inves­tis­se­ment dans les PME et ETI, voit grand. Après avoir réalisé 306 millions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments pour 210 millions d’eu­ros de cessions et levé 250 millions d’eu­ros en 2019, le président Bertrand Rambaud affiche la couleur : « Nous avons l’am­bi­tion forte de passer de 2 milliards d’eu­ros d’ac­tifs sous gestion à 5 milliards d’eu­ros ».

Un cap, mais pas de calen­drier fixé pour y arri­ver pour un chan­ge­ment d’échelle qui passe, à la fois, par l’in­ter­na­tio­nal, « un vrai enjeu ». Déjà présent au Canada, en Italie, Alle­magne, Sipa­rex va ouvrir un bureau à Bruxelles et se déve­lop­per en Chine, via Aten, son parte­naire : « Il s’agit d’ai­der nos affaires à se déve­lop­per sur place ».

Plus de 50% des inves­tis­se­ments dans la région

Le groupe s’adapte aussi pour répondre aux besoins des entre­prises en matière de trans­for­ma­tion digi­tale et de démarche ESG (envi­ron­ne­men­taux, sociaux et de gouver­nance). La Région Auvergne-Rhône-Alpes reste une pièce maîtresse dans le dispo­si­tif de Sipa­rex. Elle a repré­senté plus de 50% des inves­tis­se­ments du groupe l’an dernier (dont ceux, majo­ri­taires, chez Jacky Perre­not, Sintex NP et Rondot, mais aussi Vignal). Rhône-Alpes PME fina­lise le lance­ment d’un nouveau fonds en 2020 (60 millions d’eu­ros visés).

Autre levée en cours, pour les entre­prises de taille inter­mé­diaire, celle du fonds Sipa­rex ETI 5 à hauteur de 500 millions d’eu­ros. Enfin, Sipa­rex crée une Fonda­tion, dotée de 500 000 euros pour sa première année, avec comme objec­tif de finan­cer des projets d’in­té­rêt géné­ral ou d’uti­lité publique, liés à l’ac­cès à l’en­tre­pre­neu­riat (forma­tion, réin­ser­tion scolaire et profes­sion­nelle).