Chris­tian Barqui cède KODEN à son concur­rent C’PRO

Le groupe C’PRO fondé à Valence en 1991 par Pieric Brenier, va racheter la totalité du capital du groupe lyonnais Koden (650 collaborateurs) de Christian Barqui. Avec le projet de créer une toute nouvelle entité forte dans la région.

C’est une petite révo­lu­tion qui s’opère sur le marché français du trai­te­ment de l’in­for­ma­tion docu­men­taire et numé­rique. L’en­tre­prise lyon­naise KODEN, diri­gée par Chris­tian Barqui, propriété du fonds d’in­ves­tis­se­ment Naxi­cap Part­ners depuis 2014, va chan­ger de proprié­taire et rejoindre dans les prochains mois le groupe valen­ti­nois C’PRO, numéro 1 français du secteur. Cette opéra­tion, soumise à l’au­to­ri­sa­tion de l’Au­to­rité de la concur­rence, devrait être effec­tive courant avril selon Pieric Brenier, président du groupe C’PRO. « KODEN est une entre­prise qu’on connaît bien puisqu’on était en face d’eux sur des rachats de cible depuis long­temps. On s’ap­pré­cie, ce sont des gens qui ont la même histoire que nous. Nos socié­tés se sont déve­lop­pées au fil des années avec le rachat de multiples petites entre­prises régio­nales ici et là », détaille le fonda­teur de l’en­tre­prise spécia­li­sée dans l’im­pres­sion, l’in­for­ma­tique et le télé­com.

Objec­tif 1 milliard

Fondé en 1991 par Pieric Brenier, la petite entre­prise basée à Valence qui comp­tait 4 personnes, est deve­nue, au fil des acqui­si­tions, un groupe natio­nal pesant 1800 colla­bo­ra­teurs et 430 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2019. L’in­té­gra­tion de KODEN (650 colla­bo­ra­teurs, 170 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires annuel) doit permettre à l’en­tre­prise régio­nale d’as­seoir son statut de leader sur le marché français des solu­tions d’im­pres­sion et de gestion docu­men­taires. « C’est une crois­sance externe majeure, bien plus grosse que ce qu’on a l’ha­bi­tude de faire, ça va nous permettre de chan­ger de taille. La somme des deux entre­prises fera 2500 personnes. On vise un chiffre d’af­faires de l’ordre de 620 millions d’eu­ros avec l’objec­tif d’ar­ri­ver au milliard d’ici 4 ans », soutient Pieric Brenier.

Chan­ge­ment de nom

Cette acqui­si­tion devrait occa­sion­ner plusieurs chan­ge­ments majeurs dans les prochains mois, avec notam­ment la présen­ta­tion d’un nouveau plan stra­té­gique hori­zon 2023, dévoilé à l’en­semble des équipes en juin prochain. « On en profi­tera pour chan­ger de nom. L’idée, c’est de se dire qu’on forme une nouvelle entité tous ensemble, qu’on porte le même maillot, plutôt que de rentrer dans l’ar­ro­gance d’un C’PRO qui rachète un KODEN. Nous sommes complé­men­taires et avons besoin de chacun des équi­piers pour écrire cette belle histoire devant nous », explique Pieric Brenier. Avec l’in­té­gra­tion de KODEN, le groupe C’PRO s’ouvre de nouvelles pers­pec­tives sur le marché français. « KODEN va nous permettre d’ar­ri­ver dans des régions où nous étions assez peu présents jusque là comme Paris, le Sud-Ouest ou la Norman­die. Avec nos trois métiers (impres­sion, infor­ma­tique, télé­com), nous pouvons désor­mais tripler de taille juste en servant l’en­semble de nos clients sur le marché français », conclut le fonda­teur du groupe basé à Valence. De son côté, Chris­tian Barqui, direc­teur géné­ral de KODEN, sera inté­gré au Comex. Il aura une mission d’ac­com­pa­gne­ment de 12 à 24 mois.