Emlyon – Tawhid Chtioui :
insou­mis ou erreur de casting ?

Deux lectures s’opposent après le départ de Tawhid Chtioui, neuf mois seulement après sa prise de fonction à la tête d’Emlyon. Pour ses soutiens, il a payé le fait de ne pas être aux ordres de ceux qui l’ont mis en place. Pour ses détracteurs, le costume était trop grand pour lui.

Photo Susie Waroude « Ce qui est sûr, c’est que ça n’a pas duré longtemps.» Passé cette remarque – que tout le monde approuve – de Bernard Belletante sur la durée du mandat de son successeur, les visions divergent pour analyser la démission de Tawhid Chtioui, neuf mois seulement après sa nomination à la présidence du directoire et à la direction générale d’Emlyon. Un départ surprise, officiellement entériné le 6 janvier, ponctué d’une standing ovation de plusieurs minutes des salariés de l’école de management pour le jeune directeur (42 ans). En peu de temps, Tawhid Chtioui – qui ne souhai

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous