JC Decaux lance ses
e-Velo’v élec­triques à Lyon

Les nouveaux Vélo’v hybrides, à assistance électrique, débarquent dans l’agglomération lyonnaise. Une première mondiale pour JC Decaux.

C’est une petite révo­lu­tion qui s’est opérée dans le silence de la nuit lyon­naise mercredi soir. Les équipes de JC Decaux ont retiré 2500 Vélo’v clas­siques des stations pour les rempla­cer par 2500 e-Velo’v, les nouveaux vélos élec­triques déployés dans la Métro­pole. Ces bicy­clettes hybrides, dispo­nibles depuis jeudi matin, repré­sentent désor­mais 50% de la flotte Velo’v dans l’ag­glo­mé­ra­tion. Elles permettent aux utili­sa­teurs de passer libre­ment du vélo méca­nique au vélo à assis­tance élec­trique grâce à l’uti­li­sa­tion d’une batte­rie amovible, porta­tive et indi­vi­duelle. Une première mondiale pour JC Decaux.

Grim­per sans diffi­culté sur les collines

« Je salue la mobi­li­sa­tion des équipes, qui ont relevé avec enthou­siasme le défi de trans­for­mer 50% du parc Vélo’v en Vélo’v hybrides, sans inter­rup­tion de service. Nous sommes fiers de pouvoir propo­ser aux habi­tants de la Métro­pole ce service deux en un inno­vant », soutient Pascal Chopin, direc­teur régio­nal Rhône-Alpes du groupe.

L’ins­tal­la­tion des e-Velo’v. Photo : JC Decaux

Les batte­ries porta­tives, dispo­nibles sur abon­ne­ment, via l’ap­pli­ca­tion « Vélo’v offi­ciel », pour 7 euros par mois (en plus de l’abon­ne­ment Velo’v annuel à 31 euros), s’in­sèrent sur ces nouvelles bicy­clettes hybrides, dans un récep­tacle prévu à cet effet au niveau du panier. Grâce à cette assis­tance élec­trique, les utili­sa­teurs pour­ront ainsi s’aven­tu­rer sur des terrains escar­pés comme les montées de la Croix-Rousse, Four­vière ou Caluire-et-Cuire sans livrer trop d’ef­forts physiques. 

« Nouvelle alter­na­tive de mobi­lité douce »

« L’ar­ri­vée des 2500 Velo’v hybrides, entiè­re­ment finan­cée par la Métro­pole de Lyon, est le symbole de notre enga­ge­ment en faveur de la pratique du vélo en géné­ral et de la démo­cra­ti­sa­tion du vélo à assis­tance élec­trique en parti­cu­lier, souligne David Kimel­feld, président de la Métro­pole de Lyon. Je tiens à saluer les équipes de JC Decaux pour leur capa­cité d’in­no­va­tion et leur formi­dable mobi­li­sa­tion qui fait aujourd’­hui de la Métro­pole de Lyon, la capi­tale mondiale du vélo hybride en libre-service. »

Le président de la Métro­pole, candi­dat à sa réélec­tion, s’est réjouit de l’ar­ri­vée de cette « nouvelle alter­na­tive de mobi­lité douce » à Lyon. « Cela devrait permettre de rassem­bler un plus grand nombre d’adeptes à la pratique du vélo. Ce système d’as­sis­tance élec­trique devrait notam­ment inté­res­ser les seniors » a-t-il indiqué après s’être essayé à ces nouveaux vélos élec­triques sur les quais du Rhône devant la presse jeudi matin.