LDLC renonce à l’Es­pagne

Le groupe de vente de matériel informatique fondé par Laurent de la Clergerie annonce la fermeture programmée de ses deux boutiques situés à Madrid et Barcelone. Un retrait d'Espagne expliqué par « un écart de marge brute trop important, par rapport aux attentes du groupe, pour envisager le déploiement d'un réseau de distribution physique sur ce marché ». LDLC conservera uniquement une activité de distribution en ligne à destination de l'Espagne, qui sera gérée depuis la France. LDLC vise un chiffre d'affaires de l'ordre de 500 millions d'euros pour son exercice 2019-2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous