LDLC renonce à l’Es­pagne

Le groupe de vente de maté­riel infor­ma­tique fondé par Laurent de la Cler­ge­rie annonce la ferme­ture program­mée de ses deux boutiques situés à Madrid et Barce­lone. Un retrait d’Es­pagne expliqué par « un écart de marge brute trop impor­tant, par rapport aux attentes du groupe, pour envi­sa­ger le déploie­ment d’un réseau de distri­bu­tion physique sur ce marché ». LDLC conser­vera unique­ment une acti­vité de distri­bu­tion en ligne à desti­na­tion de l’Es­pagne, qui sera gérée depuis la France. LDLC vise un chiffre d’af­faires de l’ordre de 500 millions d’eu­ros pour son exer­cice 2019–2020.

Remonter