Ludi­vine Sapin à la tête du Cercle Féal

Vents porteurs pour Ludi­vine Sapin. Alors qu’elle monte en puis­sance au sein de la société d’ad­mi­nis­tra­teurs judi­ciaires, AJ Parte­naires, créée par son père Bruno Sapin, et dont elle est l’une des asso­ciés depuis 2014, Ludi­vine Sapin vient d’être élue Prési­dente du Cercle Féal. Elle succède à Sébas­tien Ginon, notaire. Réseau de diri­geants et de profes­sions libé­rales, le Cercle Féal « se veut un lieu de convi­via­lité, d’échanges et d’ami­tié » qui accueille de nombreuses person­na­li­tés, lyon­naises ou natio­nales, lors de ses réunions: Gaspard Gant­zer, Agnès Verdier-Moli­nier, Emma­nuel Imber­ton, Gérard Collomb, Etienne Blanc, Laurent Wauquiez, Valé­rie Poin­sot ou Manuel Patrouillard, direc­teur d’Han­di­cap Inter­na­tio­nal. Le Cercle Féal, qui fêtera ses 20 ans en septembre prochain, a aussi été mécène de l’as­so­cia­tion “60 000 rebonds”  portée par Guillaume Mulliez.

Diplô­mée de l’uni­ver­sité Lyon 3, inscrite au barreau de New York, Ludi­vine Sapin a travaillé plusieurs années dans le cabi­net new yorkais PWC LLP, plus spécia­le­ment au dépar­te­ment Inter­na­tio­nal Tax Services. C’est en 2010 qu’elle est rentrée à Lyon au sein du cabi­net AJ Parte­naires, décro­chant son diplôme d’ad­mi­nis­tra­teur judi­ciaire. AJ Parte­naires emploie près de 50 colla­bo­ra­teurs avec des implan­ta­tions à Lyon, Grenoble, Romans et Bourg-en-Bresse.