Renault Trucks ferme ses usines pendant le confi­ne­ment

Le construc­teur de poids lourds Renault Trucks annonce suspendre ses acti­vi­tés « jusqu’à nouvel ordre en fonc­tion de l’évo­lu­tion de la situa­tion sani­taire », dans un commu­niqué publié mardi. Une déci­sion prise « afin de proté­ger ses sala­riés et répondre aux mesures deman­dées par le gouver­ne­ment français pour conte­nir l’épi­dé­mie de COVID-19 », pour­suit le groupe.

L’in­dus­triel lyon­nais ferme ainsi ses quatre sites de produc­tion à Lyon, Bourg-en-Bresse, Blain­ville-sur-Orne et Limoges. Les 4500 sala­riés des usines du groupe vont être placés en chômage partiel. Aucune date de réou­ver­ture n’est encore prévue.

Afin de garan­tir la conti­nuité d’une partie des acti­vi­tés, l’en­tre­prise précise avoir mis en place un proto­cole de travail à distance pour les sala­riés des enti­tés commer­ciales et de recherche et déve­lop­pe­ment.