Le déci­deur du mois :
Fabrice Faure, sans faire de bruit

Allergique aux mondanités et peu friand de l’exposition médiatique, l’atypique Fabrice Faure fait grossir en toute discrétion son groupe d’intérim LIP, qui devrait réaliser autour de 415 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année.

Pour être tout à fait honnête, Fabrice Faure est éreinté et il ne rêve que d’une chose ces jours-ci : « Partir deux mois en vacances. » Mais ce n’est pas le moment et les balades en mer à bord de son voilier attendront. Il doit d’abord digérer les trois rachats successifs bouclés en l’espace de six mois par son florissant réseau d’agences de travail temporaire LIP. Des acquisitions qui viennent gonfler de plus de 160 millions d’euros le chiffre d’affaires de son groupe, fondé en 2005, dont les projections affichent 415 millions d’euros d’activité cette année. La dernière opération s’est so

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous