EatCe­tera : des repas livrés au person­nel soignant des hôpi­taux lyon­nais

Le traiteur lyonnais EatCetera livre chaque soir des paniers repas aux équipes soignantes de l’hôpital Lyon Sud. Une belle initiative mise en place grâce à une campagne de financement participatif.

Le même rituel, chaque soir. À 20 heures, les Français, confi­nés chez eux depuis main­te­nant trois semaines, s’ag­glu­tinent à leurs fenêtres pour saluer, le temps d’une longue et belle minute d’ap­plau­dis­se­ments, le person­nel soignant engagé contre le coro­na­vi­rus. Un élan de soli­da­rité géné­ral pour soute­nir ces héros de l’ombre dans cette période trouble et déli­cate. Mais que faire en plus de ces accla­ma­tions quoti­diennes ? Comment faire pour aider davan­tage le person­nel médi­cal ? La société lyon­naise EatCe­tera, trai­teur spécia­lisé dans l’évé­ne­men­tiel d’en­tre­prise, s’est penchée sur la ques­tion et four­nit, depuis quelques jours, plusieurs centaines de repas aux soignants des hôpi­taux lyon­nais.

« Dans le contexte du coro­na­vi­rus, toute notre acti­vité s’est arrê­tée. On a donc consulté les hospices civils de Lyon (HCL) pour savoir de quoi ils avaient besoin. Ils nous ont rapi­de­ment expliqué que les soignants étaient confron­tés à un vrai problème : trou­ver de quoi se nour­rir après le travail », témoigne Auré­lie Nomde­deu, co-fonda­trice et diri­geante d’EatCe­tera. Après consul­ta­tion des réfé­rents des HCL qui coor­donnent et gèrent les nombreuses arri­vées de dons ces dernières semaines, le trai­teur s’est lancé dans la prépa­ra­tion de paniers repas indi­vi­duels à empor­ter pour les soignants. « Ils ont beau­coup de diffi­cul­tés à retrou­ver de l’éner­gie soit pour se faire à manger soit pour trou­ver des commerces encore ouverts quand ils quittent l’hô­pi­tal, détaille Auré­lie Nomde­deu. Pour­tant, ils ont plus que jamais besoin de reprendre des forces. Avec ces paniers repas, on leur enlève une épine du pied. »



« Accom­pa­gner les soignants sur le long terme  »

Pour mettre à pied ce projet, l’équipe d’EatCe­tera a monté une campagne de collecte de dons avec deux autres trai­teurs de Mulhouse et Marseille, sur la plate­forme de finan­ce­ment parti­ci­pa­tif Blue Bees. « En l’es­pace de 48h, on avait déjà récolté près de 20 000 euros. Cela nous permet de pouvoir d’ache­ter nos produits à nos produc­teurs et agri­cul­teurs qui subissent eux aussi de plein fouet l’ar­rêt total de leur acti­vité », avance la diri­geante de la société montée en 2018. Le méca­nisme est simple : pour 10 euros collec­tés, 1 repas équi­li­bré, cuisiné avec des produits frais et livré par l’en­tre­prise au person­nel soignant en fin de jour­née. Plus de 150 paniers repas ont ainsi été prépa­rés pour les équipes des services de réani­ma­tion et de pneu­mo­lo­gie de l’hôpi­tal Lyon Sud ces premiers jours et le trai­teur lyon­nais ne compte pas s’ar­rê­ter là.

« On a prévu de monter en puis­sance la semaine prochaine avec 150 repas livrés chaque jour. On conti­nuera aussi long­temps qu’il y aura des fonds récol­tés sur la cagnotte. L’idée avec les autres trai­teurs enga­gés sur cette opéra­tion à Mulhouse, Marseille et désor­mais Avignon, est d’ac­com­pa­gner les soignants sur le long terme, pour­suit Auré­lie Nomde­deu. Nous sommes en contact tous les jours avec les HCL. Ils nous disent de combien de repas ils ont besoin et s’oc­cupent de la répar­ti­tion entre les soignants ensuite.  » L’ini­tia­tive est chaleu­reu­se­ment saluée par le corps médi­cal : «  ils nous ont déjà envoyé beau­coup de messages pour nous remer­cier. En plus des repas, on essaie chaque jour de glis­ser dans les paniers des petits mots lais­sés par les dona­teurs, histoire de leur appor­ter aussi un soutien psycho­lo­gique. Ils sont très touchés par cette mobi­li­sa­tion géné­rale. »

Pour parti­ci­per à la campagne de dons : https://blue­bees.fr/fr/project/652-soli­da­rite-coro­na­vi­rus-des-repas-pour-nos-soignants