Premier trimestre 2020 : Chômage : + 1,1% dans la métro­pole

Ces dernières semaines, avec l’ar­rêt d’ac­ti­vité de nombreuses usines, cafés, restau­rants et hôtels, l’at­ten­tion s’est surtout portée sur les chiffres du chômage partiel. A l’échelle natio­nale, la barre des 10 millions a été large­ment fran­chie, autant dire que plus d’un sala­rié sur trois est concerné. Dans la Métro­pole, cela corres­pond à plus de 150 000, voire pas loin de 200 000 personnes. S’agis­sant des chiffres du chômage à fin mars, publiés par Pôle Emploi et la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes, ils font appa­raître une hausse de 1,1% du nombre des deman­deurs d’em­ploi au 1er trimestre 2020 dans la Métro­pole de Lyon. Ce qui repré­sente 890 personnes de plus pour un total de 79 550 inscrits. En tendance annuelle, ce chiffre reste en repli de 0,6% au cours des douze derniers mois. A noter que le nombre des deman­deurs ayant exercé une acti­vité réduite courte progresse, lui, de 7,2%.

La même tendance est obser­vée dans le dépar­te­ment du Rhône (+ 1,2% au 1er trimestre et – 0,2% sur un an) et dans l’en­semble de la région Auvergne-Rhône-Alpes : + 1,1% sur un trimestre et – 0,9% sur un an. Le nombre des deman­deurs d’em­ploi s’élève à 375 580 dans l’en­semble des douze dépar­te­ments d’Auvergne-Rhône-Alpes (dont 95 850 dans le Rhône).

Par âge, c’est du côté des moins de 25 ans que le chômage a le plus progressé dans la Métro­pole (+ 2,1% en un trimestre et + 2,2% en un an). Les deman­deurs d’em­ploi inscrits depuis un an ou plus repré­sentent 43,7% du total des chômeurs de la Métro­pole de Lyon (chiffre en repli sur le 1er trimestre et sur un an). Enfin, les entrées à Pôle Emploi (sans emploi, acti­vité réduite courte ou longue) ont progressé de 6% en un trimestre et de 2,8% en un an. Tandis que les sorties, elles, sont en net repli (- 6,9% pour le 1er trimestre et – 5,8% sur un an).

Remonter