Chan­ge­ment attendu à la tête des HCL : Raymond Le Moign pres­senti pour succé­der à Cathe­rine Geindre

Trois ans tout juste après son arri­vée à la tête des HCL, Cathe­rine Geindre serait sur le départ. Selon une infor­ma­tion de l’agence de presse médi­cale, APM, c’est l’ac­tuel direc­teur de cabi­net d’Olivier Véran, Raymond Le Moign, qui devrait être nommé direc­teur géné­ral des HCL. Direc­teur de cabi­net d’Agnès Buzyn au minis­tère des Soli­da­ri­tés et de la Santé depuis janvier 2018, il avait été confirmé dans ses fonc­tions en février lorsqu’Olivier Véran a remplacé Agnès Buzyn.

La carrière hospi­ta­lière de Raymond Le Moign l’a conduit dans diffé­rents CHR-CHU : Orléans, Nantes et Toulouse, dont il a assuré la direc­tion pendant deux ans entre 2016 et 2018. Il a aussi exercé des respon­sa­bi­li­tés dans le cabi­net minis­té­riel de Mari­sol Touraine entre fin 2013 et 2016. Le Direc­teur de cabi­net d’Olivier Véran serait remplacé au minis­tère par Jérôme Marchand-Arvier, secré­taire géné­ral puis direc­teur géné­ral adjoint de l’Assis­tance publique-Hôpi­taux de Paris (AP-HP). Quant à la direc­trice géné­rale des HCL, toujours selon l’APM, elle serait nommée membre du collège de la Haute auto­rité de santé (HAS), avec comme mission de prési­der la commis­sion certi­fi­ca­tion des établis­se­ments de santé.

Le deuxième CHU de France

Patronne du deuxième CHU de France (les HCL regroupent 14 établis­se­ments avec un budget de 1,8 milliard d’eu­ros), Cathe­rine Geindre est aussi prési­dente de la Confé­rence des Direc­teurs géné­raux des 32 CHU français depuis 18 mois. Elue à l’una­ni­mité, elle connait par cœur l’uni­vers des Centres hospi­talo-univer­si­taires, « fleu­ron de la méde­cine française » comme elle aime à le rappe­ler. Elle a commencé sa carrière aux HCL où elle restée 18 ans, de 1984 à 2002 avant de partir à Saint-Etienne s’oc­cu­per de l’Insti­tut de cancé­ro­lo­gie de la Loire. Elle a ensuite rejoint Nice, puis Amiens et Marseille, comme direc­trice géné­rale de 2015 à 2017 avant de reve­nir à Lyon prendre la tête de la plus grande entre­prise lyon­naise, en effec­tif : 23 000 colla­bo­ra­teurs en tout.

Les HCL sont enga­gés dans un programme d’in­ves­tis­se­ments de 135 millions d’eu­ros par an pendant 5 ans dans le cadre du plan stra­té­gique « Pulsa­tions 2023 ». Inter­ro­gée le mois dernier par Lyon Déci­deurs dans le cadre d’un dossier autour des « 30 Lyon­naises qui ont vrai­ment du pouvoir », sur le fait de savoir si elle avait connu des moments de doutes ou de décou­ra­ge­ment ces dernières semaines, Cathe­rine Geindre répon­dait : « Non, pas de doute sur ce qu’il conve­nait de faire. Nous avons fait en sorte de répondre au mieux, en urgence et dans des condi­tions très tendues à la plus grande crise de l’his­toire récente. Il y a eu une mobi­li­sa­tion extra­or­di­naire de l’en­semble des person­nels, une capa­cité d’in­no­va­tion, un mouve­ment de soli­da­rité et une parfaite concer­ta­tion entre le public et le privé ».