Les prêts garan­tis par l’Etat plébis­ci­tés : 11 270 prêts dans le Rhône pour 2,1 milliards €

Les PGE sont très demandés : 44 200 entreprises et professionnels les ont sollicités pour un montant de 7 milliards d’euros en Auvergne-Rhône-Alpes et 2,1 milliards dans le Rhône. Dans 90% des cas, ils concernent des très petites entreprises.

C’est l’un des trois piliers du dispo­si­tif d’ur­gence mis en place par le gouver­ne­ment, sitôt le confi­ne­ment et l’état d’ur­gence sani­taire procla­més, avec le recours au chômage partiel et les reports de charges fiscales et sociales (voire leur annu­la­tion pure et simple pour les secteurs les plus touchés). Les Prêts garan­tis par l’Etat -PGE- sont plébis­ci­tés par les entre­prises partout en France et notam­ment dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. En l’es­pace de six semaines (entre le 25 mars et le 7 mai), 44 189 PGE ont été distri­bués dans les douze dépar­te­ments de la région pour un montant total de 7,06 milliards d’eu­ros, selon les derniers chiffres publiés par le minis­tère de l’Eco­no­mie et des Finances. Dans 90% des cas, ces prêts concernent des TPE, entre autres, des commerces, cafés, hôtels et restau­rants.

Cette produc­tion de crédits sur six semaines corres­pond à celle habi­tuel­le­ment réali­sée en six à douze mois, selon les réseaux bancaires. Pour le compte de l’Etat, c’est BPIF­rance qui est l’opé­ra­teur géné­ral du dispo­si­tif aux côtés de l’en­semble des banques rassem­blées au sein de la FBF (Fédé­ra­tion bancaire française). En cas de refus (de l’ordre de 2 à 3% du total des demandes), les banques incitent leurs clients à se tour­ner vers la Banque de France et la Média­tion du crédit. Dans le Rhône, 11 270 entre­prises et profes­sion­nels ont béné­fi­cié d’un PGE pour un montant total de 2,147 milliards d’eu­ros.

Le montant du prêt peut s’éle­ver jusqu’à l’équi­valent d’un trimestre de chiffre d’af­faires ou, pour une jeune entre­prise, il peut repré­sen­ter jusqu’à deux années de masse sala­riale. Au bout d’un an, le PGE peut-être soit remboursé d’un coup, soit être amorti sur cinq ans. Le taux d’in­té­rêt est pratique­ment nul (0,25%).  Si 90% des PGE concernent des TPE, les grandes entre­prises y ont large­ment recours. Selon Le Progrès, l’OL a indiqué avoir solli­cité un PGE à hauteur de 93 millions d’eu­ros. La Région, toujours en lien avec BPIfrance, a mis en place, de son côté, un Prêt Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les TPE-PME (taux 0%, d’un montant de 10 000 à 100 000 d’eu­ros et sur une durée de 7 ans).

Consent choices
Remonter