Mylène Fran­ces­chi pilote La Poste en Auvergne-Rhône-Alpes

A comp­ter de ce lundi 1er juin, c’est une femme qui diri­gera La Poste en Auvergne-Rhône-Alpes. Mylène Fran­ces­chi prend la suite de Jean-François Farenc au poste de Délé­gué régio­nal. Diplô­mée de l’uni­ver­sité de Mont­pel­lier (ingé­nieur-maître, spécia­lité commerce marke­ting) et titu­laire d’un mastère spécia­lisé de l’ESSEC-CFPB (senior mana­ge­ment bancaire), Mylène Fran­ces­chi diri­geait depuis 2016 le Centre Finan­cier de la Banque Postaleà Mont­pel­lier. Aupa­ra­vant, son parcours l’a conduit dans diffé­rents postes d’ani­ma­tion et de gestion des ressources humaines au sein du groupe La Poste dans plusieurs régions : DRH en Corse du Sud puis direc­trice dépar­te­men­tale en Lozère, Mylène Fran­ces­chi s’est occu­pée ensuite de la direc­tion des ventes du Grand Avignon. Avant La Banque Postale à Mont­pel­lier, elle a été pendant quatre ans à la tête de la direc­tion régio­nale banque et réseau de l’Aude et des Pyré­nées-Orien­tales.

A Lyon, Mylène Fran­ces­chi se retrouve à la tête d’une équipe de 22 000 personnes répar­ties en 2 401 points de contact dont 52 Maisons de services au public (3 label­li­sées France Services au 1 er janvier 2020). La Poste super­vise aussi 65 centres d’exa­men dédiés au code de la route dans la région ainsi que 4 centres de logis­tique urbaine Urby (livrai­son mutua­li­sée de marchan­dises en mode doux). Elle dispose d’une flotte de 3 852 véhi­cules élec­triques.

Valeurs citoyennes

A noter que La Banque Postale, prési­dée par le Lyon­nais Rémy Weber (ancien PDG de CIC Lyon­naise de Banque) accorde 1,5 milliard € de finan­ce­ments par an aux entre­prises et au secteur public local. La Poste génère 1,3 milliard € de PIB dans la région et apporte « un soutien indi­rect à plus de 46 000 emplois » (plate­forme « Ma Ville Mon Shop­ping » pour dyna­mi­ser le commerce local, ainsi que des services tels que « Veiller sur mes parents » ou le portage de repas et de médi­ca­ments à domi­cile par les facteurs).

Autant dire qu’à 47 ans, en prenant la délé­ga­tion régio­nale de cette grande région, Mylène Fran­ces­chi, par ailleurs pilote d’avions, pourra plei­ne­ment s’im­pliquer sur ses sujets de prédi­lec­tion que sont les grands défis socié­taux (tran­si­tion écolo­gique, numé­rique, sociale) ainsi que la ques­tion du déve­lop­pe­ment terri­to­rial. « Atten­tive à la qualité de vie au travail et à la parité hommes-femmes », elle entend « appliquer ces valeurs citoyennes ».

Remonter