Chan­ge­ment confirmé à la tête des HCL : Raymond Le Moign succède à Cathe­rine Geindre

A bientôt 52 ans, l’ancien directeur de cabinet d’Agnès Buzyn au ministère de la Santé, prend la direction du 2ème CHU de France.

Comme Lyon Déci­deurs l’an­nonçait dès le jeudi 14 mai (lire ici), repre­nant une infor­ma­tion de l’Agence de presse médi­cale -APM-, c’est donc Raymond Le Moign qui prend la suite de Cathe­rine Geindre à la tête des Hospices Civils de Lyon. Arri­vée à Lyon, il y a trois ans, Cathe­rine Geindre quitte le 2ème CHU de France au moment où la pandé­mie du Covid-19 marque un net repli à Lyon. Cathe­rine Geindre, qui est aussi depuis fin 2018, la prési­dente de la Confé­rence des direc­teurs géné­raux de CHU, rejoint, quant à elle la Haute auto­rité de santé.

 Le succes­seur de Cathe­rine Geindre connait bien l’uni­vers des CHU pour avoir exercé des respon­sa­bi­li­tés dans plusieurs d’entre eux, notam­ment à Orléans, Nantes et Toulouse qu’il a dirigé pendant deux ans (2016 et 2017). Diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence et de l’Ecole natio­nale de santé publique de Rennes, Raymond Le Moign a alterné, au cours de sa carrière, des respon­sa­bi­li­tés hospi­ta­lières en régions et dans des cabi­nets minis­té­riels auprès de Mari­sol Touraine (décembre 2013 à janvier 2016) comme direc­teur adjoint de cabi­net puis avec Agnès Buzyn (à partir de janvier 2018). Cette respon­sa­bi­lité s’était prolon­gée les trois premiers mois d’Olivier Véran au minis­tère des Soli­da­ri­tés et de la Santé, avant que celui-ci ne se choi­sisse un nouveau direc­teur de cabi­net en la personne de Jérôme Marchand-Arvier, secré­taire géné­ral puis direc­teur géné­ral adjoint de l’Assis­tance publique-Hôpi­taux de Paris (AP-HP).

Cathe­rine Geindre

Raymond Le Moign retourne donc sur le terrain hospi­ta­lier et prend la direc­tion du 2e CHU de France après l’AP-HP à Paris. Les HCL sont tout simple­ment le premier employeur de la métro­pole lyon­naise avec plus de 23 000 colla­bo­ra­teurs répar­tis en 14 établis­se­ments (13 en région lyon­naise et un dans le Var) et un budget annuel de 1,8 milliard €. Après avoir connu d’im­por­tantes restruc­tu­ra­tions, les HCL ont renoué avec l’équi­libre finan­cier et sont même excé­den­taire. Le plan stra­té­gique des HCL « Pulsa­tions 2023 », initié par Cathe­rine Geindre, prévoit un impor­tant plan d’in­ves­tis­se­ment de 135 millions € par an pendant 5 ans. 

Dans un message adressé aux colla­bo­ra­teurs des HCL, Raymond Le Moign écrit : « je retrouve les hospi­ta­liers en proxi­mité, à un moment inédit de leur histoire. La commu­nauté HCL a démon­tré soli­da­rité, inven­ti­vité et adap­ta­bi­lité pendant la crise épidé­mique que nous venons de traver­ser, autant de quali­tés ines­ti­mables pour rele­ver les défis qui attendent l’hô­pi­tal pubic dans la période qui s’ouvre ». 

Consent choices
Remonter