Alptis : Jean-Paul Babey accé­lère sa stra­té­gie de déve­lop­pe­ment

Les voyants sont au vert pour Alptis. Le spécia­liste lyon­nais de la protec­tion sociale, s’ap­prête à recru­ter près de 90 colla­bo­ra­teurs en CDI en 2020. La groupe asso­cia­tif, dirigé par Jean-Paul Babey (photo) a atteint les 113,2 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires sur l’an­née 2019, en hausse de 4,05% par rapport à l’exer­cice présent.

Des chiffres en cohé­rence avec la crois­sance du groupe enre­gis­trée entre 2016 et 2019 (+18,7%). « Ces résul­tats sont la traduc­tion du déploie­ment du plan stra­té­gique Prisme 2020, qui a permis au groupe d’élar­gir son champ d’ac­tion, en s’en­ga­geant avec de nouveaux parte­naires (comme Prêt Pro ou Solaé), et en créant de nouvelles filiales (Signa­ture Assu­rances, Capti­vita,…) sur des domaines d’ac­ti­vité complé­men­taires à ceux du groupe », précise le groupe lyon­nais, qui inter­vient, avec sa filiale opéra­tion­nelle Alptis Assu­rances dans les domaines de la santé, de la prévoyance, de l’as­su­rance des prêts, de l’épargne retraite et du finan­ce­ment, pour les parti­cu­liers et entre­prises. 

En cohé­rence avec ce plan stra­té­gique à trois ans, Alptis va recru­ter près de 90 colla­bo­ra­teurs d’ici à la fin de l’an­née. « Le plan de recru­te­ment 2020 a pour objec­tif d’ac­com­pa­gner la stra­té­gie de déve­lop­pe­ment et la conduite des prin­ci­paux projets du groupe sur trois prin­ci­paux axes », détaillle la société fondée à Lyon, en 1976. Parmi ces projets prin­ci­paux : l’évo­lu­tion et opti­mi­sa­tion des perfor­mances du système d’in­for­ma­tion, la diver­si­fi­ca­tion des acti­vi­tés du groupe et le déve­lop­pe­ment de la présence d’Alp­tis sur le marché de l’as­su­rance collec­tive, et enfin l’amé­lio­ra­tion conti­nue de la qualité de service rendue aux adhé­rents.

Consent choices
Remonter