Cité Inter­na­tio­nale de la Gastro­no­mie : tout ça pour ça ?

Il s’agissait d’un des trois chantiers majeurs portés par Gérard Collomb sur la décennie 2010-2020 avec le Grand Stade et l’Anneau des Sciences. Inaugurée en octobre 2019 après dix ans de couacs et de polémiques, la Cité internationale de la Gastronomie de l’Hôtel-Dieu ferme définitivement ses portes. Chronique d’un échec.

Voilà, c’est fini. Neuf mois seulement après son ouverture en octobre dernier, la Cité Internationale de la Gastronomie de Lyon ferme définitivement ses portes. Le centre culturel, fragilisé par des premiers mois poussifs, n’aura pas survécu aux impacts engendrés par la crise sanitaire du coronavirus. « Devant ces difficultés, face à l’incertitude de l’évolution économique et touristique, et malgré tous nos efforts pour la sauvegarder, nous avons pris la décision de ne pas rouvrir la Cité et d’arrêter définitivement son exploitation », explique MagmaCultura, la société chargée de son exploita

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous