Opéra Ener­gie va gonfler ses effec­tifs

Numéro 1 français en pleine croissance du courtage en électricité et en gaz auprès des entreprises, le groupe lyonnais va opérer une dizaine de recrutements d'ici à la fin de l'année pour atteindre le cap des 100 collaborateurs.

Opéra Ener­gie devrait passer le cap des 100 colla­bo­ra­teurs d’ici à la fin de l’an­née. Le groupe de cour­tage en élec­tri­cité et en gaz auprès des entre­prises prévoit, en effet, un dizaine de recru­te­ments au cours des prochains mois pour nour­rir sa crois­sance conti­nue : 2 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2017, 5 millions d’eu­ros en 2018, 7,5 millions d’eu­ros en 2019. Fondé en 2014 par trois anciens cadres d’En­gie, le groupe lyon­nais a mis au point une solu­tion d’ana­lyse et de mise en concur­rence des offres propo­sées par une ving­taine d’opé­ra­teurs. Avec, à la clé, une baisse annon­cée de la facture de l’ordre de 10 à 15% en moyenne. « Dans les petites indus­tries notam­ment, le gaz et l’élec­tri­cité sont souvent le deuxième poste de charges après les salaires », commente Jean-Sébas­tien Degouve, co-fonda­teur et président d’Opéra Ener­gie.

Démo­cra­ti­sa­tion

Et, alors que les grands groupes sont accom­pa­gnés par des consul­tants en éner­gie, la société lyon­naise s’adresse prin­ci­pa­le­ment aux PME/PMI, commerçants, TPE ou encore acteurs publics. « Nous répon­dons à un véri­table besoin en démo­cra­ti­sant ce métier de consul­tant en éner­gie », rapporte Sébas­tien Degouve, alors que l’en­tre­prise se lance dans plusieurs diver­si­fi­ca­tions : une offre de cour­tage 100% en ligne pour les « petits » clients, mise au point d’une solu­tion dédiée au photo­vol­taïque ou encore le renfor­ce­ment de son offre à desti­na­tion des grands comptes.

Remonter