Avec ID2SON, la LFP prend l’ac­cent lyon­nais

Choisie par la LFP (Ligue de football professionnel) pour remodeler l’hymne officiel du championnat de France, l’entreprise lyonnaise ID2SON compte profiter de cette exposition pour renforcer ses positions sur le marché de l’identité sonore.

Les fidèles télé­spec­ta­teurs du cham­pion­nat de France de foot­ball n’au­ront pas manqué de souli­gner ce léger chan­ge­ment à l’an­tenne. Depuis la reprise de la compé­ti­tion fin-août, un tout nouveau géné­rique sonore est diffusé avant chaque match de Ligue 1 ou de Ligue 2. Une créa­tion signée par la jeune entre­prise lyon­naise ID2SON. Présente sur le marché de l’iden­tité sonore depuis deux ans, la start-up a été choi­sie pour remo­de­ler la musique offi­cielle des cham­pion­nats de la LFP (Ligue de foot­ball profes­sion­nel). Un joli coup d’éclat pour la société fondée en 2016 par Mickaël Coulas (photo), ancien d’ATS Studios, aux côtés de son père Serge Coulas, et le résul­tat de plusieurs longs mois de travail en interne.

« Spor­tai­ne­ment »

« Nous avons pris contact avec la LFP fin 2019 et avons été inté­grés à l’ap­pel d’offres en janvier. On a donc travaillé avec deux compo­si­teurs, envoyé nos maquettes en février et avons été choi­sis en mai, précise Mickaël Coulas, président de l’en­tre­prise instal­lée à Villeur­banne. Puis entre mai et août, on a échangé chaque jour avec la LFP et les compo­si­teurs jusqu’au rendu final pour lequel nous sommes montés jusqu’à la V50 (cinquan­tième version, NDLR) pour la Ligue 1. » 

Déjà impliquée dans l’uni­vers du foot­ball profes­sion­nel aux côtés d’un club de Ligue 1, ID2SON fait désor­mais entendre ses créa­tions dans tout le pays. « On s’en­tend à chaque lance­ment de match dans les stades, à la télé, à la radio, sur les réseaux sociaux… En terme de visi­bi­lité pour nous, c’est énorme » se réjouit Mickaël Coulas. Ce contrat signé pour quatre ans avec la LFP, devrait permettre à la jeune société de confor­ter ses posi­tions dans l’uni­vers du « Spor­tain­ment ». « On cherche à déve­lop­per notre posi­tion­ne­ment dans ce secteur et taper fort sur l’iden­tité sonore dans le sport. La musique est omni­pré­sente dans le sport. Ce qu’on veut, c’est arri­ver à aller cher­cher des clubs pour leur créer des musiques spéci­fiques et décli­nables, qui soient reprises au fur et à mesure par les suppor­ters », complète le jeune diri­geant de 29 ans. 

Déve­lop­per l’iden­tité sonore

ID2SON vise ainsi à « démo­cra­ti­ser l’iden­tité sonore » et pas seule­ment dans le domaine du sport. « C’est un marché qui n’est pas encore tota­le­ment mûr, mais qui dispose d’un très fort poten­tiel, explique le co-fonda­teur. Une entre­prise se posi­tion­nera toujours en premier sur le côté graphique, visuel avec un logo. Mais de plus en plus de boîtes veulent aussi avoir leur musique, leur hymne pour se diffé­ren­cier aujourd’­hui. » La jeune entre­prise mise ainsi sur l’ex­po­si­tion offerte par la LFP pour atti­rer de nouveaux clients et cible prin­ci­pa­le­ment les TPE / PME « qui ont besoin d’exis­ter et de commu­niquer » après cette crise. 

Née à l’ori­gine avec pour seul métier la créa­tion de messages d’ac­cueil télé­pho­nique, la start-up décline aujourd’­hui ses services dans huit univers diffé­rents (affi­chage dyna­mique, marke­ting olfac­tif, conte­nus graphiques, iden­tité sonore,…). « On a voulu créer avec nos clients, et sous leur impul­sion, un cata­logue de services complé­men­taires pour se posi­tion­ner comme le guichet unique du parcours client. Quand ils arrivent chez nous, ils peuvent avoir tout ce qu’ils cherchent ou presque », détaille Mickaël Coulas. Fort d’un porte­feuille de plus de 5000 clients (Best Western, Smoby, Würth,…), la jeune entre­prise (17 sala­riés) a réalisé 1,9 million d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2019 et table sur de belles pers­pec­tives de crois­sance (3 millions pour 2020 et 5 millions pour 2021).

Remonter