COVID-19 : Annu­la­tion de la Foire de Lyon et report de salons

L’abaissement à 1000 personnes de la jauge des événements provoque l’annulation de la Foire de Lyon et le report de plusieurs salons en octobre. Les dirigeants d’Eurexpo font part de leur « incompréhension » et expriment un sentiment d’ « injustice ». Le SIRHA est décalé de janvier à fin mai 2021.

Première victime des nouvelles mesures annon­cées par le préfet, Pascal Mail­hos, la Foire de Lyon. Déjà repor­tée deux fois, de mars à mai puis du 8 au 12 octobre, l’édi­tion 2020 n’aura donc pas lieu. « Les plus déçus, ce sont les expo­sants et les visi­teurs », déclare Anne-Marie Baez­ner, la patronne de la desti­na­tion Lyon de GL Events. Car, au-delà, du chiffre d’af­faires perdu pour GL Events, la Foire a des réper­cus­sions écono­miques directes pour les expo­sants, les visi­teurs ache­tant sur place ou peu après leur passage dans les stands : on parle d’un phéno­mène « déclen­cheur d’achats ».

« Dans l’évé­ne­men­tiel, on a toujours su s’adap­ter, déclare Anne-Marie Baez­ner, prési­dente d’Eu­rexpo. Mais, aujourd’­hui, face à l’an­nu­la­tion de la Foire de Lyon, deux senti­ments nous animent : l’in­com­pré­hen­sion par rapport à la jauge de 1 000 personnes, alors que nous avons neuf halls à Eurexpo, des hauteurs de plafonds élevées et un air en perma­nence renou­velé. Autre­ment dit, les visi­teurs à Eurexpo sont plus en sécu­rité sani­taire que dans beau­coup d’autres lieux ou centres commer­ciaux. Et puis, nous avons aussi un senti­ment d’injus­tice. On nous a dit qu’on pouvait redé­mar­rer avec toutes les précau­tions sani­taires possibles le 1er septembre. On a prouvé, sur les premiers salons, que tout se passait bien, qu’on assu­rait parfai­te­ment la sécu­rité sani­taire et, à nouveau, chan­ge­ment de pied ».

Anne-Marie Baez­ner

« Consé­quences écono­miques désas­treuses »

D’autres salons ont d’ores et déjà annoncé un report dans la foulée des annonces du préfet. C’est le cas notam­ment de Préven­tica, le salon profes­sion­nel de la sécu­rité au travail, initia­le­ment prévu du 29 septembre au 1er octobre et dont les nouvelles dates seront fixées prochai­ne­ment.

La liste des salons qui pour­raient être déca­lés ou annu­lés au mois d’oc­tobre dans la Métro­pole de Lyon n’a pas fini de s’al­lon­ger. Avec un impact écono­mique incon­tes­table, un salon géné­rant un volume d’af­faires addi­tion­nel signi­fi­ca­tif, au-delà de l’évé­ne­ment en tant que tel, qu’il s’agisse de restau­ra­tion, d’hô­tel­le­rie, de taxis. Bruno Bernard, le Président de la Métro­pole de Lyon, en marge de la visite du salon Natexpo, ce lundi matin, a twitté sur le sujet : « L’an­nonce d’une jauge à 1000 risque d’em­pê­cher 14 salons de se tenir en octobre dans le Grand Lyon avec des consé­quences écono­miques désas­treuses ».

S’agis­sant du salon grand public, Equita Lyon, prévu du 28 octobre au 2 novembre, les orga­ni­sa­teurs (GL Events) se donnent 10 jours avant de prendre une déci­sion. Mais on voit mal comment il pour­rait se tenir, alors que la Foire de Lyon est annu­lée.

L’Odys­sée des entre­pre­neurs main­te­nue vendredi

Concer­nant le plus grand salon profes­sion­nel d’Eurexpo, le SIRHA (Salon inter­na­tio­nal de la restau­ra­tion, de l’hô­tel­le­rie et de l’ali­men­ta­tion) et le célèbre concours inter­na­tio­nal du Bocuse d’or, Olivier Ginon, Président de GL Events, a annoncé, hier, leur report de janvier à fin mai 2021 (du 29 mai au 2 juin).

Quant au grand rassem­ble­ment du Medef Lyon Rhône, l’Odys­sée des entre­pre­neurs, il est bien main­tenu ce vendredi 25 septembre au Double Mixte, de 8 h 30 à 20 heures, avec l’en­ga­ge­ment de ne pas dépas­ser la jauge de 1 000 personnes et de renfor­cer les mesures sani­taires.

Consent choices
Remonter