Guy Sidos : « Pour avan­cer, il faut savoir se mettre en déséqui­libre »

Retrouvez l'intégralité du Grand Entretien de Lyon Décideurs avec Guy Sidos, enregistré chez Mapièce Jacobins.

À 33 ans, Guy Sidos deve­nait le plus jeune Comman­dant de sous-marin nucléaire d’at­taque. Après avoir réalisé son « rêve d’en­fant » en inté­grant la marine, il a choisi de rejoindre le monde de l’en­tre­prise. Il gravit alors les éche­lons internes du groupe Vicat (9 947 sala­riés, 2,7 milliards d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2019), détenu par la famille de son épouse, jusqu’à ce que son beau-père lui demande d’en prendre la prési­dence en 2014. Le PDG du dernier groupe cimen­tier français indé­pen­dant veille aujourd’­hui au bon déve­lop­pe­ment de l’en­tre­prise fami­liale, dans le respect des ques­tions écolo­giques et envi­ron­ne­men­tales. Il est à l’ori­gine cet été, du trans­fert du siège social de Vicat de La Défense à L’Isle-d’Abeau.

« Des racines histo­riques »

En 1817, Louis Vicat inven­tait le ciment arti­fi­ciel et révo­lu­tion­nait ainsi la construc­tion des villes dans le monde. « Ce sont nos racines histo­riques. Louis Vicat a décidé, tout en étant conscient de l’im­por­tance de sa trou­vaille, d’en faire don à la commu­nauté qui avait payé pour ses études et il n’a donc volon­tai­re­ment pas déposé de brevet. Il mérite, par ses inven­tions et son compor­te­ment, d’être montré en exemple. Son nom est sur la Tour Eiffel, parmi les 72 savants qui ont fait la France entre 1789 et 1889. », témoigne Guy Sidos, dont la femme Sophie Sidos-Vicat, descen­dante de l’in­ven­teur, préside la Fonda­tion Vicat, créée en 2017, pour le 200e anni­ver­saire de l’in­ven­tion du ciment arti­fi­ciel.

BIO EXPRESS

13 septembre 1963 : Nais­sance à Ozouer-le-Voul­gis (Seine-et-Marne)

1996 : Devient le plus jeune Comman­dant de sous-marin nucléaire d’at­taque de la Marine, à bord du « Perle »

1999 : Rejoint le groupe Vicat en tant qu’in­gé­nieur usine en Alabama

2014 : Nommé PDG du groupe Vicat sur propo­si­tion de son beau-père Jacques Merce­ron-Vicat

2020 : Vicat démé­nage son siège social de La Défense à L’Isle-d’Abeau

Remonter