Guy Sidos : « Pour avan­cer, il faut savoir se mettre en déséqui­libre »

Retrouvez l'intégralité du Grand Entretien de Lyon Décideurs avec Guy Sidos, enregistré chez Mapièce Jacobins.

À 33 ans, Guy Sidos devenait le plus jeune Commandant de sous-marin nucléaire d’attaque. Après avoir réalisé son « rêve d’enfant » en intégrant la marine, il a choisi de rejoindre le monde de l’entreprise. Il gravit alors les échelons internes du groupe Vicat (9 947 salariés, 2,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019), détenu par la famille de son épouse, jusqu’à ce que son beau-père lui demande d’en prendre la présidence en 2014. Le PDG du dernier groupe cimentier français indépendant veille aujourd’hui au bon développement de l’entreprise familiale, dans le respect des questions é

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous