Laurence Eymieu va prendre la direc­tion de Keolis Lyon

Après 10 ans à la tête de Keolis Lyon, Pascal Jacquesson va passer le relais à Laurence Eymieu, directrice générale adjointe du groupe Keolis à Paris en charge de la branche Grand Urbain. Elle connait bien Lyon pour avoir été directrice de la communication de Raymond Barre à la Ville et au Grand Lyon de 1998 à 2001, puis en poste à la SNCF à Lyon.

Dans trois semaines, Laurence Eymieu signe son retour à Lyon. Elle pren­dra alors la direc­tion géné­rale de Keolis Lyon, la prin­ci­pale et l’une des plus emblé­ma­tiques filiales du groupe Keolis, lui-même filiale à 70% de la SNCF (5,4 milliards € de chiffre d’af­faires et plus de 63 000 sala­riés pour 90 réseaux de trans­port public exploi­tés et une présence dans 16 pays). Entre Rhône et Saône, Keolis Lyon, l’ex­ploi­tant du réseau TCL pour le compte du Sytral, réalise 380 millions € de chiffre d’af­faires avec 4 600 personnes et 1 800 000 voyages/jour. Arrivé à la tête de Keolis Lyon il y a tout juste 10 ans en décembre 2010, Pascal Jacques­son avait aupa­ra­vant assuré la direc­tion de Keolis Bretagne, puis de Nîmes et de la région Sud-Est. En l’es­pace d’une décen­nie, le réseau lyon­nais a beau­coup évolué avec les déve­lop­pe­ments des lignes de tram­way T4, T5 et T6, mais aussi la prolon­ga­tion de la ligne de métro B jusqu’à Oullins, en atten­dant de pour­suivre jusqu’à St-Genis-Laval et aux Hôpi­taux Sud en 2023.

Dix ans à la SNCF

Diplô­mée de Sciences Po Paris et d’une maîtrise de droit des affaires, Laurence Eymieu est passée en cabi­nets minis­té­riels, aux Tran­sports -avec Anne-Marie Idrac– puis à l’Amé­na­ge­ment du terri­toire, à la Ville et à l’In­té­gra­tion avec Jean-Claude Gaudin entre 1995 et 1997, dont elle sera aussi, une élue, adjointe à la ville de Marseille de 2001 à 2007. La nouvelle direc­trice géné­rale de Keolis Lyon connait bien la région lyon­naise pour avoir été direc­trice de la commu­ni­ca­tion de la Ville de Lyon et du Grand Lyon, de 1998 à 2001 avec Raymond Barre.

Elle est une spécia­liste de l’uni­vers des trans­ports publics. Direc­trice de cabi­net de la Prési­dente de la RATP, Anne-Marie Idrac entre 2002 et 2006, elle rejoint ensuite la SNCF, à nouveau comme direc­trice de cabi­net de la Prési­dente, à nouveau Anne-Marie Idrac. Elle sera aussi direc­trice des rela­tions insti­tu­tion­nelles, direc­trice du déve­lop­pe­ment de Gares et Connexions. Elle exer­cera égale­ment des fonc­tions en régions : dans le Centre comme direc­trice régio­nale et direc­trice de l’ac­ti­vité TER de 2010 à 2013 puis en Rhône-Alpes de 2013 à 2016, là aussi, direc­trice régio­nale et direc­trice de l’ac­ti­vité TER chez SNCF Mobi­li­tés.

Laurence Eymieu rejoint ensuite le groupe Keolis en mai 2016 comme direc­trice géné­rale adjointe en charge de la branche Grand Urbain qui super­vise une quin­zaine de de réseaux de trans­port urbain de grandes villes. Autant dire qu’elle n’ar­rive pas à Lyon en terre incon­nue, au moment où Bruno Bernard, président de la Métro­pole de Lyon, prend les rênes du Sytral et annonce de très lourds inves­tis­se­ments dans les trans­ports en commun dans le mandat 2020/2026, entre 2,5 et 3 milliards €. Autant dire que le choix du groupe Keolis pour diri­ger sa filiale lyon­naise ne doit rien au hasard : il nomme une femme qui n’ignore rien des arcanes poli­tiques lyon­naises pour gérer aussi, au mieux des inté­rêts du groupe, le renou­vel­le­ment de la conces­sion. La délé­ga­tion de service public de Keolis Lyon se termine fin 2022.

Remonter