Raymond Le Moign : « Le person­nel hospi­ta­lier est dur à gérer, mais ce sont les personnes que j’aime gérer »

Retrouvez l'intégralité du Grand Entretien de Lyon Décideurs avec Raymond Le Moign, enregistré chez Mapièce Jacobins.

Il a vécu la crise sani­taire au coeur de l’ap­pa­reil gouver­ne­men­tal comme direc­teur de cabi­net des ministres de la Santé de janvier 2018 à mai 2020. Et, depuis juin, il assure la direc­tion géné­rale des Hospices civils de Lyon, le deuxième CHU de France avec plus de 23 000 colla­bo­ra­teurs répar­tis dans 14 établis­se­ments, ce qui en fait le premier employeur de la métro­pole lyon­naise. Pour Lyon Déci­deurs, Raymond Le Moign raconte la crise de l’in­té­rieur, et évoque ses projets et ambi­tions pour les HCL.

Le projet Pulsa­tions 2023 va être réac­tua­lisé

Le plan stra­té­gique des HCL, Pulsa­tions 2023, initié par sa prédé­ces­seure Cathe­rine Geindre, va être réajusté compte tenu de la crise sani­taire : « La relec­ture du projet d’éta­blis­se­ment lui rend crédit puisqu’il résiste plutôt bien au temps. Cela veut dire qu’il a été très bien conçu. Pour autant, on ne peut pas consi­dé­rer qu’il embrasse la tota­lité de l’ac­tua­lité. Il faut donc réin­ter­ro­ger un certain nombre de mandats stra­té­giques », explique Raymond Le Moign, citant notam­ment la gestion du risque d’in­fec­tion, la mise en place du télé­tra­vail, le déploie­ment des télé­con­sul­ta­tions ou encore les nouvelles coopé­ra­tions entre la méde­cine de ville et les cliniques.

BIO EXPRESS

1968 : Nais­sance à Toulon

2014–2016 : Direc­teur adjoint du cabi­net de la ministre de la Santé Mari­sol Touraine

2016–2018 : Direc­teur géné­ral du CHU de Toulouse

2018–2020 : Direc­teur de cabi­net des ministres de la santé Agnès Buzyn puis Olivier Véran

Depuis juin 2020 : Direc­teur géné­ral des HCL.

Consent choices
Remonter