LE MENSUEL DES POUVOIRS LYONNAIS

Marc Simon-Jean, nouveau patron d’EDF en Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 6 octobre 2020

Le successeur de Jacques Longuet à la Délégation régionale d’EDF en Auvergne-Rhône-Alpes, Marc Simon-Jean arrive de Fessenheim où il dirigeait la centrale dont les deux réacteurs viennent de fermer en février et juin. C’est un spécialiste du nucléaire qui rejoint la première région productrice d’énergie nucléaire au sein du groupe public.

A 51 ans, Marc Simon-Jean devient le Délégué régional d’EDF en Auvergne-Rhône-Alpes, en charge de l’action régionale du groupe public dans la région. Responsable de la coordination des activités du groupe EDF en région, il aura pour mission d’assurer la représentation de l’entreprise, tant auprès des pouvoirs publics que des acteurs économiques et sociaux. Diplômé de l’ENSAM (Arts & Métiers), mais aussi de l’Université de Chicago (MBA) et de l’IAE d’Aix-en-Provence, Marc Simon-Jean est entré chez EDF voici un quart de siècle. Il a effectué l’essentiel de sa carrière au sein de la Division du parc nucléaire, alternant des postes en centrale nucléaire (Cruas en Ardèche, Chinon et Fessenheim) et à Paris (couvrant des domaines techniques, humains et économiques).

Rien de surprenant à ce que ce spécialiste du nucléaire devienne le patron d’EDF dans la première région productrice d’énergie nucléaire (près d’un quart de la production française).

Construire un avenir neutre en CO2

Avant d’arriver à Lyon, il était directeur de la centrale de Fessenheim où il a piloté le programme « Energie du Haut-Rhin » proposé par EDF pour l’après-Fessenheim « afin de concilier décarbonation, compétitivité et développement territorial ». C’est dans l’Ain, à Saint-Vulbas qu’est installée la Centrale du Bugey, la plus ancienne après Fessenheim qui avait démarré en 1977. Les quatre unités du Bugey ont démarré en 1978 et 1979 (Bugey 1 ayant fonctionné de 1972 à 1994).

Marc Simon-Jean dévoile son ambition « de contribuer activement, avec tous les métiers du groupe EDF en région, à la transition énergétique, notamment par la production d’électricité bas carbone » et souligne qu’Auvergne-Rhône-Alpes « dispose d’un mix électrique décarboné équilibré, entre nucléaire et énergies renouvelables -hydraulique, photovoltaïque, éolien et biomasse- permettant le développement de solutions et de services autour de l’électricité afin de construire un avenir neutre en CO2 ».

24 135 salariés dans la région

Successeur de Jacques Longuet, qui part à la retraite « après 42 ans d’une carrière remarquable au sein d’EDF », Marc Simon-Jean supervise désormais une délégation régionale riche de 24 135 salariés et 880 alternants et qui représente même 65 800 emplois locaux directs et indirects et procède à 2,5 milliards € d’achats annuels.

« Je souhaite que le groupe EDF, solidement ancré dans tous les territoires de la région, soit plus que jamais un acteur du développement socio-économique durable et générateur d’emplois pour la région, ajoute Marc Simon-Jean. Comme il en a fait la preuve par sa mobilisation totale dans la crise actuelle, le groupe EDF prendra encore plus en compte les spécificités des territoires de la région et renforcera la proximité avec l’ensemble ses acteurs ». Le groupe EDF a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 71 milliards € en 2019 avec près de 39 millions de clients dont près de 29 millions en France.

dans la même catégorie
Articles les plus lus
Consent choices