Michel Réguillon veut réveiller Péta­vit

Ce patron d'un groupe de TP en Isère pilote la reprise de l'historique entreprise lyonnaise Pétavit, spécialisée dans les canalisations enterrées.

Michel Réguillon prend en main une très vieille dame. Il est le nouveau président du groupe de TP Pétavit (18 millions d'euros de chiffre d'affaires, 110 salariés), une institution lyonnaise fondée en 1868 par les frères Pétavit, spécialisée dans les canalisations enterrées qui réalise environ 200 chantiers par an. « Une belle endormie à redynamiser », selon le dirigeant, déjà patron de l'entreprise familiale de TP Groupe Réguillon (20 millions de chiffre d'affaires, 130 salariés) basée à Vienne. C'est en côtoyant dans un syndicat professionnel Bruno Moine, l'ancien propriétaire qui souha

Cet article est réservé aux abonnés
Pour lire l'article
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Remonter