Philippe Vial-Grelier, nouveau direc­teur géné­ral de la CCI Lyon Métro­pole

Info Lyon Déci­deurs : Philippe Valen­tin annonce la nomi­na­tion de Philippe Vial-Grelier pour succé­der à Xavier Pelle­tier, nommé préfet en mission de service public chargé de la recons­truc­tion des zones sinis­trées des Alpes-Mari­times. Un homme d’en­tre­prise de 55 ans prend la suite d’un haut fonc­tion­naire.

Sur sa page LinkedIn, Philippe Vial-Grelier se présente comme « Direc­teur géné­ral adjoint busi­ness de la CCI Lyon Métro­pole St-Etienne Roanne ». Mais Philippe Valen­tin nous l’a bien confirmé dans le « Jour­nal Eco » de Lyon Déci­deurs : « Philippe Vial-Grelier est en place depuis lundi » à la Chambre. Actuel­le­ment en phase de tuilage avec le direc­teur géné­ral par inté­rim, Chris­tophe Dudon, il sera complè­te­ment aux manettes dans quelques semaines. Son prédé­ces­seur, parti dans les Alpes-Mari­times, comme préfet à la recons­truc­tion des zones sinis­trées en octobre, a été asso­cié au choix du nouveau direc­teur géné­ral de la CCI lyon­naise.

Deux profils tota­le­ment diffé­rents. Xavier Pelle­tier est énarque, haut fonc­tion­naire, tandis que Philippe Vial-Grelier, 55 ans, a effec­tué toute sa carrière en entre­prise. Diplômé de l’ISG en 1988, il a commencé à Lyon, à la Compa­gnie géné­rale de vidéo­com­mu­ni­ca­tion (filiale de la Géné­rale des Eaux), avant de pour­suivre chez Proso­die, Swap­com, Sicap France, Team4Mar­ket. Il a aussi parti­cipé au lance­ment du bureau de Robert Half Inter­na­tio­nal (recru­te­ment) à Lyon. Cette dernière décen­nie, Philippe Vial-Grelier a été président de V3D (pendant 8 ans) puis direc­teur de Softa­thome (maison mère de V3D) dans le domaine de l’ex­pé­rience clients. Dans le même temps, il était aussi membre du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion d’Alinto group et inves­tis­seur.

Philippe Vial-Grenier prend ses fonc­tions en pleine crise sani­taire, au moment où la CCI Lyon Métro­pole est plei­ne­ment mobi­li­sée autour du dispo­si­tif CARE (Collec­tif d’aide au redé­mar­rage des entre­prises) qui fédère une cinquan­taine d’ac­teurs écono­miques du terri­toire, d’ad­mi­nis­tra­tions et de collec­ti­vi­tés terri­to­riales (Lyon, St-Etienne, Roanne). Autre chan­tier majeur, la réor­ga­ni­sa­tion complète de la Chambre, à la suite des multiples réduc­tions budgé­taires impo­sées par l’Etat. Une restruc­tu­ra­tion qui va se traduire par un plan de départ d’un peu moins d’une centaine de personnes.

Consent choices
Remonter