Alstom Villeur­banne four­nis­seur du métro de Toulouse

Alstom a décro­ché un joli contrat. Il a été retenu comme ensem­blier de la future 3e ligne de métro de Toulouse Métro­pole. Un marché de 713 millions € pour un métro auto­ma­tisé compa­rable à ceux de Lyon et Marseille. Ce ne sont pas moins de six sites d’Alstom qui vont être mobi­li­sés pour la réali­sa­tion de ce marché : Toulouse, au premier chef, Saint-Ouen, Le Creu­sot, Tarbes, Valen­ciennes et Villeur­banne pour l’élec­tro­nique embarquée. Le site rhoda­nien va mettre en œuvre son exper­tise en matière d’élec­tro­nique, pour le système de pilo­tage auto­ma­tique sans conduc­teur et, au-delà, l’en­semble de l’in­for­ma­tique embarquée qui pilote les organes du train.

Le coût global de cette 3e ligne de métro (qui dessert notam­ment le pôle aéro­nau­tique de la ville), d’une longueur de 27 km, s’élève à 2,7 milliards €. C’est à peu près cette somme que la Métro­pole de Lyon va inves­tir dans les 6 ans qui viennent dans ses trans­ports en commun, tous projets confon­dus. Bruno Bernard, président de la Métro­pole de Lyon et du Sytral, doit présen­ter jeudi, au Comité syndi­cal du Sytral, le plan de mandat de l’au­to­rité orga­ni­sa­trice des trans­ports en commun de la métro­pole lyon­naise.

Consent choices
Remonter