Avocats : Gilles Le Chate­lier trans­forme Adamas en Adal­tys

Plus de 50 ans après sa création à Lyon, le cabinet d’avocats d’affaires spécialisé en droit public et privé poursuit son développement en France et en Chine. A la clé : une nouvelle identité visuelle, prélude à l’arrivée de nouveaux associés en janvier.

Tout a commencé à Lyon en 1969. Et la Capi­tale des Gaules reste une place forte pour le cabi­net lyon­nais présidé par Gilles Le Chate­lier. Sauf qu’en cinq décen­nies, il a essaimé dans six autres villes : Paris, Marseille, Bordeaux et Rennes (depuis un an) en France. Et, surtout, Pékin et Shan­ghaï où il reven­dique avec fierté d’avoir été, histo­rique­ment, le premier cabi­net français à obte­nir une licence en Chine. Près d’une centaine de colla­bo­ra­teurs au total dont 50 avocats parmi lesquels 32 instal­lés à Lyon et une quin­zaine d’as­so­ciés en tout, avec un renfort d’as­so­ciés annoncé pour janvier.

Hybride : public-privé

Orga­nisé autour de deux enti­tés, affaires publiques et affaires privées, qui consti­tuent l’ADN du cabi­net, Adamas change de nom et d’iden­tité visuelle aujourd’­hui, pour se trans­for­mer en Adal­tys. Compre­nez : « on garde l’hé­ri­tage d’Ada­mas et on va encore plus haut ». Un chan­ge­ment qui inter­vient alors que les branches -publique et privée- ont fusionné. « Adal­tys souhaite porter la mixité de chacune de ses exper­tises en droits public et privé, afin d’éla­bo­rer des solu­tions inté­grées et globales », précise le cabi­net. « Chan­ger de nom, c’est symbo­lique­ment montrer que l’on a compris les besoins clients du monde d’aujourd’­hui, que l’on se renou­velle et que l’on se moder­nise, sans renier ce que nous avons été », indique Gilles Le Chate­lier. Et d’ajou­ter : « Nous avons toujours été un cabi­net d’avo­cats expri­mant un enga­ge­ment clair et stable vis-à-vis de ses clients. Nous avons constaté très tôt que les acteurs écono­miques ne s’in­té­ressent pas simple­ment à la qualité du service proposé mais recherchent un conseil adapté, étendu et moder­nisé qui apporte une véri­table valeur ajou­tée en droit des affaires public et privé. Grâce à cette nouvelle iden­tité, nous cher­chons à affi­cher clai­re­ment cette diffé­rence ».

Chan­ge­ment signé Eliott & Markus

C’est l’agence Eliott & Markus qui a piloté l’en­semble du chan­tier du chan­ge­ment de nom et d’iden­tité visuelle du cabi­net lyon­nais. Quant à Gilles Le Chate­lier, avocat asso­cié qui préside Adal­tys, il symbo­lise la double culture de la société avec un parcours qui l’a amené à fréquen­ter, alter­na­ti­ve­ment, sphère publique et entre­prise privée. Sciences Po Paris et énarque de forma­tion, Conseiller d’Etat, il a dirigé deux cabi­nets minis­té­riels, celui de Roger-Gérard Schwart­zen­berg, ministre de la Recherche (2000/2002) et celui de Chris­tiane Taubira, ministre de la Justice (avril 2014/avril 2015). Il a aussi été pendant presque 7 ans, le Direc­teur géné­ral des services -DGS- de la région Rhône-Alpes sous Jean-Jack Quey­ranne de 2004 à 2011 avant de rejoindre une première fois Adamas en 2011, pendant 3 ans, et d’y reve­nir en 2015 pour conduire l’évo­lu­tion qui se maté­ria­lise aujourd’­hui par ce chan­ge­ment d’Adamas en Adal­tys.

Consent choices
Remonter