Foire de Lyon : « Plus sage de repous­ser à juin » selon Auré­lie Prost, nouvelle direc­trice

Après une année 2020 marquée par deux reports, puis l’annulation de la Foire de Lyon, la nouvelle directrice de l’événement prépare activement l’édition 2021, qui se déroulera du 19 au 27 juin prochain.

Les mesures sani­taires liées à la crise de la Covid auront eu raison de l’édi­tion 2020 de la Foire de Lyon. Reporté dans un premier temps en mai, puis en octobre, l’évé­ne­ment a fina­le­ment été annulé suite à l’abais­se­ment à 1000 personnes de la jauge d’ac­cueil, annoncé en septembre par la préfec­ture. De quoi pous­ser les orga­ni­sa­teurs à tour­ner la page et prépa­rer l’édi­tion 2021, qui se dérou­lera excep­tion­nel­le­ment au début de l’été. 

« On se met en ordre de marche pour prépa­rer la prochaine Foire de Lyon, c’est un événe­ment lourd, qui néces­site plusieurs mois d’an­ti­ci­pa­tion, c’est pour cela qu’on donne rendez-vous aux expo­sants et visi­teurs pour le mois de juin, commente Auré­lie Prost, fraî­che­ment nommée direc­trice de la Foire de Lyon, suite au départ de Véro­nique Szkud­la­rek. C’est plus sage de repous­ser à juin, tout le monde est encore assez atten­tiste, sans grande visi­bi­lité, ça complique la prépa­ra­tion. On attend avec beau­coup d’es­poir les vagues de vacci­na­tion et on devrait être plus sereins pour orga­ni­ser cet événe­ment dans les meilleures condi­tions possibles après le prin­temps. »

>>>À lire aussi : Auré­­lie Prost, nouvelle direc­­trice de la Foire de Lyon

Des anima­tions en exté­rieur

Active sur la Foire de Lyon depuis plus de 15 ans (commu­ni­ca­tion, marke­ting, direc­trice adjointe) au sein de GL Events, la nouvelle direc­trice tire les leçons de cette année 2020 chao­tique : « On a appris au fil des mois à vivre avec l’in­cer­ti­tude, à devoir s’adap­ter et être réac­tifs en fonc­tion de la situa­tion. Les gens ont main­te­nant besoin de moments de retrou­vailles, de partage. Cela nous oblige à repen­ser les choses diffé­rem­ment et à appor­ter de nouvelles choses. On a ainsi prévu des programmes d’ani­ma­tion en exté­rieur et l’ar­ri­vée de nouveaux expo­sants, rendus possibles grâce à cette nouvelle tempo­ra­lité dans l’an­née. »

Remonter