Vicat inves­tit dans une plate­forme multi-acti­vi­tés à Lyon

L’an­née 2020 aura été marqué par un renfor­ce­ment signi­fi­ca­tif des posi­tions du groupe cimen­tier Vicat dans la région lyon­naise. Outre le démé­na­ge­ment de son siège social de la Défense à Paris à l’Isle d’Abeau sur un site déjà majeur (centre de recherche mondial), Vicat a procédé à un inves­tis­se­ment global pour renfor­cer et réor­ga­ni­ser sa présence autour de la métro­pole lyon­naise. Avec, à la clé, la mise en place d’une plate­forme multi-acti­vi­tés, opéra­tion­nelle depuis cet été au Port Edouard-Herriot, sur le terri­toire de la commune de Saint-Fons.

Ce nouveau site, d’ac­cès multi­mo­dal, regroupe en un même lieu toutes les exper­tises du groupe Vicat. A savoir les granu­lats, le ciment, le béton, le trans­port (via la marque SATM) et l’éco­no­mie circu­laire (site voisin de Teren­vie). Les instal­la­tions disposent d’in­no­va­tions uniques, notam­ment l’unité de produc­tion de béton qui est désor­mais la plus impor­tante du groupe en France. La centrale à béton de Saint-Fons produira notam­ment la nouvelle gamme de bétons bas carbone DECA pour le sud du Grand Lyon. « Avec ce nouveau site, l’unique cimen­tier français renforce son maillage terri­to­rial lyon­nais et confirme sa posi­tion d’ac­teur local de proxi­mité, précise la direc­tion du groupe présidé par Guy Sidos. Nous propo­sons des solu­tions pour les entre­prises locales de terras­se­ment et de construc­tion – granu­lats natu­rels et recy­clés, accueil de déblais inertes – en veillant à mini­mi­ser l’em­preinte envi­ron­ne­men­tale de ses acti­vi­tés ».

En hausse au 30 septembre

Une orien­ta­tion qui devrait susci­ter l’in­té­rêt des nouveaux exécu­tifs de la Ville de Lyon et de la Métro­pole. De la même façon, le côté multi­mo­dal de la plate­forme (proche de l’au­to­route A7 et du péri­phé­rique sud avec un Port Édouard-Herriot, acces­sible à tous types de trans­port) sera certai­ne­ment appré­cié tant place de la Comé­die que rue du Lac. « En complé­ment de l’offre régio­nale exis­tante, l’im­plan­ta­tion de cette plate­forme multi-acti­vi­tés sur un port permet le char­ge­ment/déchar­ge­ment sur barges, ouvrant la possi­bi­lité à un trans­port alter­na­tif et renforçant l’offre de trans­port fluvial du groupe », ajoute encore la direc­tion.

Orga­nisé autour de 3 métiers prin­ci­paux (ciment, béton prêt à l’em­ploi et granu­lats), Vicat emploie près de 9 950 personnes et a réalisé un chiffre d’af­faires conso­lidé de près de 2,7 milliards d’eu­ros en 2019. Présent dans 12 pays, il réalise plus de 60 % de son chiffre d’af­faires à l’in­ter­na­tio­nal. Au 30 septembre, son chiffre d’af­faires conso­lidé sur les 9 premiers mois de l’an­née 2020 s’élève à 2,066 milliards €, en hausse de 2,1% à péri­mètre et change constants. De son côté, l’EBITDA ressort à 403 millions €, en progres­sion de 11,7% à péri­mètre et change constants.

Remonter