Banques : La Caisse d’Epargne Rhône Alpes main­tient ses posi­tions

L’Ecureuil dresse un premier bilan positif de son activité en 2020 avec 5,7 milliards € de nouveaux crédits comme l’année précédente, dont 910 millions de PGE. Bonne tenue de l’encours de collecte avec une hausse globale de l’épargne des particuliers.

L’ac­ti­vité finan­ce­ment de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes s’est main­te­nue en 2020 au même niveau que celui de 2019 avec 5,7 milliards € de nouveaux crédits. Les crédits immo­bi­liers (parti­cu­liers et profes­sion­nels) repré­sentent à eux seuls la moitié de ce total avec plus de 14 000 projets finan­cés pour 2,8 Mds€. Et ce malgré le confi­ne­ment et des condi­tions d’oc­troi renfor­cées exigées par le HCSF (Haut Conseil de Stabi­lité Finan­cière). Par ailleurs, la banque a réalisé plus de 5 700 PGE (Prêts garan­tis par l’Etat) pour un montant total de 910 millions €, avec une année supplé­men­taire de différé d’amor­tis­se­ment du capi­tal possible au choix des clients entre­prises et profes­sion­nels.

La Caisse d’Epargne Rhône Alpes a aussi créé le Prêt Person­nel Soli­da­rité et proposé à ses jeunes clients, un Prêt Etudiant à 0%. Ont aussi été finan­cés d’im­por­tants projets dans les secteurs de la montagne (rési­dence de tourisme), la promo­tion immo­bi­lière avec une année record de finan­ce­ments (280 millions €) ou la santé (150 millions €). La banque a accom­pa­gné aussi les acteurs de l’Eco­no­mie Sociale et Soli­daire -ESS- (45 M€) et, d’une façon géné­rale, les  inves­tis­se­ments de ses clients entre­prises, qu’il s’agisse de trans­for­ma­tion numé­rique, de mise à niveau de l’ou­til de produc­tion ou de crois­sance externe.

220 recru­te­ments et 150 alter­nants

En ce qui concerne l’en­cours de collecte, il s’est main­tenu, lui aussi, à un haut niveau (1,8 milliard € de collecte nouvelle) avec notam­ment une hausse globale de l’épargne des parti­cu­liers (Livrets A). Avec 1,6 million de clients (dont près de 500 000 socié­taires) répar­tis sur cinq dépar­te­ments (Ain, Isère, Rhône, Savoie et Haute-Savoie) à travers 280 agences et 6 centres d’af­faires, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes emploie 3 000 colla­bo­ra­teurs. Elle a procédé à 220 nouveaux recru­te­ments (dont 180 CDI) l’an dernier et renou­velé son impli­ca­tion de forma­tion avec 15 150 jeunes en alter­nance en 2020/2021.

Quant à sa Fonda­tion d’En­tre­prise, elle a soutenu, entre autres, les acteurs hospi­ta­liers, sani­taires et sociaux au cœur de la crise, avec une dota­tion en mécé­nat de 650 000 €. « Notre soli­dité finan­cière nous permet de faire face aux incer­ti­tudes de l’en­vi­ron­ne­ment écono­mique. Et nos niveaux élevés de solva­bi­lité et de liqui­dité nous confèrent une capa­cité à pour­suivre le finan­ce­ment des acteurs et de l’éco­no­mie de ses terri­toires », rappelle Alain Deni­zot, président du Direc­toire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes.

Consent choices
Remonter