Inves­tis­se­ment : Vanessa Rous­set à l’of­fen­sive

Après avoir racheté l’immeuble Société Générale, rue de la République, AMDG lance un nouveau fonds de 48 millions € et prépare son arrivée dans le private equity.

Fin et début d’an­née sur les chapeaux de roues pour AMDG, la société de gestion de Vanessa Rous­set et Robert Mancini, spécia­li­sée dans l’in­ves­tis­se­ment immo­bi­lier. Le mois dernier, AMDG a racheté l’im­meuble Société Géné­rale du 6 rue de la Répu­blique faisant l’angle avec la rue de l’Arbre Sec. Un ensemble de 4 645 m2, construit fin XIXe siècle, mariant commerces, bureaux et habi­ta­tions, avec une agence bancaire en rez-de-chaus­sée. Cet ensemble immo­bi­lier est vacant à hauteur de 70% de la tota­lité des surfaces. L’objec­tif de la société de gestion de fonds est de réha­bi­li­ter et reva­lo­ri­ser l’ac­tif immo­bi­lier pour le compte de son fonds Appart Invest 3. Le montant de la tran­sac­tion n’est pas commu­niqué.

Par ailleurs, AMDG annonce qu’elle vient de collec­ter 48 millions d’eu­ros pour son nouveau fonds AMDG Remploi. A savoir, un fonds, éligible au dispo­si­tif fiscal de « l’ap­port cession » qui sera dédié à des opéra­tions de créa­tion de valeur, de type marchand de biens, dans les prin­ci­pales métro­poles françaises.

35 millions dans le private equity

Avec l’ef­fet de levier, le fonds AMDG Remploi devrait inves­tir envi­ron 175 millions d’eu­ros en 2021. AMDG vient égale­ment de lancer la commer­cia­li­sa­tion d’un OPCI dédié à la loca­tion meublée : AMDG Loca­tion meublée, qui est trans­pa­rent fisca­le­ment et qui permet aux sous­crip­teurs de profi­ter, pour la majeure partie des reve­nus distri­bués, du régime attrac­tif du LMNP (Loueur Meublé Non Profes­sion­nel).

Depuis sa créa­tion et avant AMDG Remploi, la société de gestion lyon­naise a levé trois fonds : Appart Invest one, Appart Invest 2 et Appart Invest 3.

Enfin, AMDG attend pour les prochaines semaines l’agré­ment de l’AMF (Auto­ri­tés des marchés finan­ciers) pour son premier fonds de private equity qui devrait collec­ter autour de 35 millions d’eu­ros. Objec­tif de ce fonds qui sera lancé avec Thomas Barro­chin : des inves­tis­se­ments de capi­tal déve­lop­pe­ment et des petits LBO dans des secteurs tradi­tion­nels avec des tickets de un à trois millions €. Une nouvelle acti­vité pour AMDG.

Remonter