Julien Monet vise les 10 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires

Lauréat du prix de l’agence de relations publiques de l’année au Grand Prix des agences de l’année, le groupe lyonnais Monet + Associés entend poursuivre sa belle dynamique de croissance lors des prochains trimestres.

L’an­née 2021 commence sous les meilleurs auspices pour l’agence lyon­naise Monet + Asso­ciés. Le groupe, dirigé depuis 2009 par Julien Monet, a reçu le prix de l’agence de rela­tions publiques de l’an­née lors du 41e Grand Prix des agences de l’an­née. « C’est un honneur et une fierté pour l’en­semble de l’équipe d’être une nouvelle fois récom­pensé de ce titre en 2020, après notre victoire dans cette même caté­go­rie en 2016, se réjouit Julien Monet. Malgré ce contexte incer­tain, nos équipes ont travaillé comme des fous pour main­te­nir le cap. » Avec deux opéra­tions de crois­sance externe (rachats de l’agence Passe­relles à Bordeaux, et de l’agence Brains­tor­ming à Lyon), l’ar­ri­vée de nouveaux clients comme Mattel, Nikon, Yamaha ou Nestlé, et le renfor­ce­ment de ses posi­tions auprès de GL Events (Sirha, Sirha Green) et des Labo­ra­toires Merck, le groupe Monet + Asso­ciés termine l’an­née 2020 avec un chiffre d’af­faires conso­lidé de 6,6 millions d’eu­ros et une crois­sance de 20%. Une perfor­mance signi­fi­ca­tive sur un marché touché de plein fouet par la réduc­tion dras­tique des budgets publi­ci­taires, liée à la crise. 

Quatre bureaux en France

De quoi renfor­cer l’am­bi­tion de l’agence lyon­naise, qui devrait inves­tir courant 2021, de nouveaux locaux à Vaise. Un chan­tier à 1,7 million d’eu­ros, retardé depuis quelques mois par l’ar­ri­vée du nouvel exécu­tif vert à la Ville de Lyon (à lire dans Lyon Déci­deurs #12, en kiosque le jeudi 14 janvier). « L’objec­tif raison­nable qu’on s’est fixé, c’est d’at­teindre les 10 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires d’ici 2023. Mais on pense qu’on peut les réali­ser dès cette année, avance le président de l’agence Monet + Asso­ciés. On clôture le 30 septembre donc j’ai déjà le recul du premier trimestre sur lequel on a fait 2,4 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires. Sachant qu’on a remporté beau­coup d’ap­pels d’offres sur la fin d’an­née, on est sur la tendance des 10 millions. »

Pour atteindre ces objec­tifs de crois­sance, le groupe entend renfor­cer son équipe en recru­tant une dizaine de nouveaux sala­riés (70 colla­bo­ra­teurs aujourd’­hui) et flui­di­fier les échanges entre ses quatre bureaux à Lyon, Paris, Nantes et Bordeaux. « On travaille sur ce point-là depuis un bon moment, avec des outils, des process qui nous permettent de colla­bo­rer à distance, détaille Julien Monet. Et avec ce qu’on a vécu en 2020, cela nous a forcé à accé­lé­rer consi­dé­ra­ble­ment sur ces sujets-là, on va conti­nuer dans ce sens. »

Consent choices
Remonter