Musée des Tissus de Lyon : signé Rudy Ricciotti

La région Auvergne-Rhône-Alpes a retenu le projet d’un architecte emblématique, Rudy Ricciotti, pour la rénovation du Musée des Tissus. Après le Mucem à Marseille et la Philarmonie de Potsdam, il va piloter un projet de 50 à 60 millions €.

Un choix unani­me­ment salué. David Kimel­feld, ancien président de la Métro­pole de Lyon qui n’avait pas parti­cipé à la reprise du Musée des Tissus enga­gée avec la région Auvergne-Rhône-Alpes, est le premier à se réjouir du choix de Laurent Wauquiez et de sa vice-prési­dente, Florence Verney-Carron. Ce n’est pas le premier projet lyon­nais sur lequel travaille Rudy Ricciotti. Il a déjà œuvré à la Confluence avec le Pavillon 52 et conçoit la future média­thèque de Vaulx-en-Velin.

Mais, c’est incon­tes­ta­ble­ment le projet le plus reten­tis­sant, ne serait-ce que par le budget qu’il repré­sente : entre 50 et 60 millions d’eu­ros hors scéno­gra­phie. Un projet qui justi­fie large­ment de faire appel à l’ar­chi­tecte du Mucem à Marseille, de la Philar­mo­nie de Pots­dam (Alle­magne) ou bien encore de la Passe­relle de la paix à Séoul (Corée du Sud). Les premières images que vient de présen­ter la région confirment l’am­bi­tion du projet.

Nouveau bâti­ment après 2023

« Lyon, c’est la capi­tale des grandes soie­ries et des créa­teurs de mode et nous allons ainsi lui redon­ner l’écrin qu’elle mérite avec le projet de Rudy Ricciotti, plein de déli­ca­tesse, d’élé­gance, d’au­dace aussi, carac­té­ris­tiques qui corres­pondent si bien à notre région. Ainsi, nous aurons un nouveau musée qui fédère et qui puisse empor­ter toutes les géné­ra­tions et tous les publics, qu’ils soient de grands amateurs ou bien de simples curieux. Il devien­dra ainsi un haut lieu du patri­moine français », déclare Laurent Wauquiez.

Quant à l’équa­tion du finan­ce­ment, la Région vise l’ob­ten­tion de fonds euro­péens, un inves­tis­se­ment égale­ment de l’Etat dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région. Elle dit aussi « tendre la main à la Ville de Lyon et à la Métro­pole de Lyon pour qu’elles soutiennent ce projet ». Pas sûr que les deux collec­ti­vi­tés locales s’en­gagent, vu le climat tendu, au moins, entre Ville et Région ces derniers mois.

Par ailleurs, la recherche du mécé­nat est égale­ment enclen­chée, en lien avec la Fonda­tion du Patri­moine. Unitex (syndi­cat des profes­sion­nels de la filière textile) et la CCI régio­nale soutiennent déjà le projet. La Région souligne que « les travaux ont déjà commencé avec la restau­ra­tion de l’hô­tel de Lacroix-Laval. La deuxième phase du projet, qui sera notam­ment la créa­tion du nouveau bâti­ment entre les deux exis­tants et la restau­ra­tion de l’hô­tel de Ville­roy, devrait débu­ter en 2023. Les travaux béné­fi­cie­ront en prio­rité aux entre­prises régio­nales et lyon­naises du BTP. Une ferme­ture tempo­raire du Musée des Tissus sera par ailleurs inévi­table avant que le public puisse retrou­ver les lieux méta­mor­pho­sés ».

Remonter