50,6 millions € de perte semes­trielle pour l’OL

L’OL avait prévenu en octobre dernier en présen­tant des résul­tats lour­de­ment défi­ci­taires pour l’exer­cice 2019/2020 clos le 30 juin (- 36 millions €) que ceux de 2020/2021 seraient, à nouveau dans le rouge. Et ce malgré les bons résul­tats spor­tifs du club, que ce soit les garçons à travers une demi-finale de Ligue des Cham­pions dans le Final 8 à Lisbonne en août et une place de 1er de Ligue 1 à la trêve le 31 décembre dernier ou les filles qui n’en finissent pas d’être sur le toit du monde du foot­ball fémi­nin, trus­tant tous les titres euro­péens et natio­naux.

Reste que sur le plan écono­mique, l’OL est frappé de plein fouet par les consé­quences de la crise sani­taire (arrêt préma­turé de la ligue 1 à la mi-mars 2020 qui prive le club de compé­ti­tion euro­péenne en 2020/2021, absence de public dans les stades, défaillance de Média­pro qui fait chuter les droits TV, trans­ferts de joueurs moins impor­tants qu’au­pa­ra­vant). 

–91% pour la billet­te­rie

Tant et si bien que le chiffre d’af­faires d’OL Groupe a chuté de 37% au 1er semestre (1er juillet/31 décembre 2020) à 123,3 millions € (contre 197 millions € l’exer­cice précé­dent). Les recettes de billet­te­rie chutent de 91%, celles liées à la cession de joueurs baissent de 23% à 53,3 millions (69 millions un an aupa­ra­vant). 

Au final, le résul­tat net, part du groupe, se retrouve dans le rouge de 50,6 millions alors qu’il était posi­tif de 15 millions, douze mois avant. Autant dire que l’OL a plus perdu en six mois qu’au cours de l’en­semble de l’exer­cice 2019/2020 (- 36 millions €). Le second semestre de 2020/2021 sera encore lour­de­ment défi­ci­taire. L’en­det­te­ment net de tréso­re­rie s’élève à 287,3 millions €.

Sur le plan finan­cier, l’OL s’est donné de l’oxy­gène avec deux PGE (prêts garan­tis par l’Etat) pour un montant total de 169 millions €. Mais Jean-Michel Aulas, qui estime les consé­quences directes et indi­rectes de la pandé­mie à 111 millions € pour OL Groupe en appelle à l’Etat pour des mesures excep­tion­nelles comme pour d’autres secteurs sinis­trés (événe­men­tiel, montagne, etc).

141 millions € pour l’Arena

Toute­fois, la direc­tion du club se veut opti­miste à l’ho­ri­zon 2023/2024 en comp­tant bien atteindre alors 420 à 440 millions € de chiffre d’af­faires (produits des acti­vi­tés) en année pleine avec un EBE (excé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion) supé­rieur à 100 millions. Elle confirme la livrai­son du pôle de loisirs OL Vallée à la fin de ce mois et le dépôt du permis de construire en avril prochain de la nouvelle salle événe­men­tielle (de 12 à 16 000 places). Un inves­tis­se­ment de 141 millions € pour une livrai­son fin 2023. L’ap­pel d’offres a dési­gné Vinci Cons­truc­tion pour sa réali­sa­tion.

Remonter