65 conseillers pour l’in­clu­sion numé­rique dans le Rhône et la Métro­pole de Lyon

Mieux répondre aux besoins d’ac­com­pa­gne­ment numé­rique des habi­tants, plus parti­cu­liè­re­ment ceux qui sont le plus éloi­gné du numé­rique, en s’ap­puyant sur les collec­ti­vi­tés terri­to­riales les plus à même de lutter contre l’illec­tro­nisme. C’est le sens de la Coor­di­na­tion terri­to­riale pour l’in­clu­sion numé­rique (CTIN) lancée mardi par Cédric O, le secré­taire d’Etat à la Tran­si­tion numé­rique et aux Commu­ni­ca­tions élec­tro­niques et sept terri­toires (cinq métro­poles et inter­com­mu­na­li­tés et deux dépar­te­ments), dont la Métro­pole de Lyon et le Rhône. Une initia­tive soute­nue égale­ment par l’Agence natio­nale de la Cohé­sion des terri­toires. Des accords préa­lables de prin­cipe pour le déploie­ment des Conseillers numé­riques France Services ont été signés par les cinq collec­ti­vi­tés enga­gées ainsi que par les dépar­te­ments de la Haute-Garonne et du Rhône. Ces accords préa­lables prévoient que l’Etat réserve 185 conseillers numé­riques (pour une enve­loppe de 9,25 millions € au total) à ces terri­toires. Pour la métro­pole de Lyon, ce sont 50 conseillers (subven­tion de 2,5 millions € au total) qui sont prévus et 15 conseillers (750 000 €) pour le dépar­te­ment du Rhône.

Ce dispo­si­tif du plan France Relance en faveur de l’in­clu­sion numé­rique qui mobi­lise 250 millions d’eu­ros vise à déployer sur le terrain 4 000 Conseillers numé­riques pour aider les Français les plus éloi­gnés à deve­nir auto­nomes avec les outils numé­riques du quoti­dien. Inté­gra­le­ment finan­cés par l’Etat, ces profes­sion­nels de l’ac­com­pa­gne­ment orga­ni­se­ront des ateliers d’ini­tia­tion au numé­rique pour les habi­tants : échan­ger avec leurs proches, faire leur CV, suivre la scola­rité des enfants en ligne, maîtri­ser leurs données person­nelles, véri­fier des infor­ma­tions. « On peut se réjouir de la mobi­li­sa­tion de ces sept collec­ti­vi­tés aux côtés de l’Etat pour déployer des Conseillers numé­riques. En cohé­rence avec la confiance qui s’est nouée depuis près de 3 ans entre l’Etat et les terri­toires sur l’in­clu­sion numé­rique, nous concré­ti­sons cette initia­tive main dans la main. Ces profes­sion­nels recru­tés, formés et finan­cés par France Relance vont rapi­de­ment permettre à tous d’être formés aux outils numé­riques utiles dans le quoti­dien. Les collec­ti­vi­tés les embauchent et les accom­pagnent pour qu’ils proposent leurs acti­vi­tés là où les habi­tants en ont le plus besoin », déclare Cédric O, secré­taire d’Etat à la Tran­si­tion numé­rique et aux Commu­ni­ca­tions élec­tro­niques.

Remonter