Parte­na­riat Esker-Visia­tiv dans la fonc­tion finance

Les deux entre­prises lyon­naises Esker et Visia­tiv, cotées en bourse, ont décidé d’unir leurs forces pour accom­pa­gner les entre­prises dans la trans­for­ma­tion de leur fonc­tion finance. Esker, plate­forme mondiale d’au­to­ma­ti­sa­tion et de déma­té­ria­li­sa­tion des proces­sus admi­nis­tra­tifs et finan­ciers des entre­prises, et Visia­tiv qui accé­lère la trans­for­ma­tion numé­rique des entre­prises à travers sa plate­forme colla­bo­ra­tive et sociale, vont mettre en place un parte­na­riat consis­tant à inté­grer les solu­tions d’Esker dans le programme de parte­na­riat Alliance de Visia­tiv. Autre­ment dit, la trans­for­ma­tion numé­rique des entre­prises passe par la digi­ta­li­sa­tion des fonc­tions supports (notam­ment celle des proces­sus finan­ciers en France et à l’in­ter­na­tio­nal), les solu­tions d’Esker se révé­lant être un atout précieux dans cette pers­pec­tive. 

190 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires pour Visia­tiv en 2020, en repli de 6%

« Nous connais­sons Visia­tiv depuis plus de 15 ans. Nous parti­ci­pons souvent à des évène­ments communs et nous nous sommes succédé à la prési­dence de Digi­tal League, le clus­ter des entre­prises de l’in­dus­trie numé­rique en Auvergne-Rhône-Alpes. Nous discu­tions régu­liè­re­ment d’une poten­tielle colla­bo­ra­tion. Je suis ravi que nous ayons enfin trouvé la bonne syner­gie », déclare Jean-Michel Bérard, président du direc­toire et fonda­teur d’Esker. « Au-delà de notre grande proxi­mité, nous sommes avant tout très complé­men­taires. Nous allons pouvoir tirer parti de la présence d’Es­ker à l’in­ter­na­tio­nal pour accé­lé­rer notre stra­té­gie en dehors de l’Hexa­gone. Et aujourd’­hui, nous sommes heureux d’avoir trouvé la bonne formule pour valo­ri­ser nos exper­tises respec­tives », ajoute Laurent Fiard (photo), PDG de Visia­tiv qui a réalisé un chiffre d’af­faires de 190 millions € en 2020, en léger repli de 6%. Visia­tiv a plutôt bien tiré son épingle du jeu l’an dernier avec une crois­sance de 5% de l’ac­ti­vité récur­rente qui repré­sente 70% du chiffre d’af­faires total et une acti­vité à l’in­ter­na­tio­nal en hausse de 2%. De son côté, Esker a réalisé 112,3 millions € de chiffre d’af­faires en crois­sance de 9%, avec un 4e trimestre histo­rique­ment le plus haut de toute l’his­toire de l’en­tre­prise à 31 millions € (+11%).

Remonter