Ludo­vic Jour­dain, nouveau direc­teur de Trans­dev Auvergne-Rhône-Alpes

Ludo­vic Jour­dain prend du grade chez Trans­dev, l’opé­ra­teur de trans­ports publics, dont il devient direc­teur régio­nal Auvergne-Rhône-Alpes, en rempla­ce­ment de Sylvie Baqué. Direc­teur géné­ral de la STAS (Société de trans­ports de l’ag­glo­mé­ra­tion stépha­noise) depuis bien­tôt 3 ans, Ludo­vic Jour­dain, 50 ans, tout en étant désor­mais basé à Lyon, garde un pied à Saint-Etienne comme PDG de la STAS. Il est passé durant son parcours par la Lorraine à Nancy puis l’Al­sace à Stras­bourg avant la Bour­gogne à Chalon-sur-Saône (de 2005 à 2013) et Auvergne-Rhône-Alpes à Cham­béry (2013 à 2018). 

A Saint-Etienne, Ludo­vic Jour­dain a géré la mise en place de la 3e ligne de tram­way de la ville, ainsi que le déploie­ment du 1er service de MaaS moovizy à l’échelle d’une métro­pole (NDLR : la réunion en une seule appli tous les services utiles aux voya­geurs : infor­ma­tion sur les modes de trans­port, temps réel et gestion des achats et des vali­da­tions via un smart­phone). Ludo­vic Jour­dain se retrouve désor­mais à la tête d’une région qui compte 3 600 colla­bo­ra­teurs et pilote plusieurs projets inno­vants : le déploie­ment de l’ap­pli­ca­tion MaaS moovizy, des progrès enga­gés vers la tran­si­tion éner­gé­tique de plusieurs réseaux ou l’ou­ver­ture de la Trans­dev Academy à Saint-Etienne. 

L’opé­ra­teur, co-détenu par le groupe Caisse des Dépôts et le groupe Reth­mann, souligne aussi son enga­ge­ment en faveur de l’in­ser­tion sociale et de la prise en compte des enjeux envi­ron­ne­men­taux : « Notre objec­tif en tant que parte­naire des collec­ti­vi­tés et opéra­teur de mobi­lité est d’as­su­rer une véri­table trans­for­ma­tion de notre modèle écono­mique vers une mobi­lité décar­bo­née. D’où notre enga­ge­ment à conver­tir rapi­de­ment le parc de véhi­cules de notre terri­toire à une part crois­sante de véhi­cules à faibles et zéro émis­sion et nous sommes déjà bien avan­cés dans cette voie, avec l’élec­trique, le BioGNV et bien­tôt l’hy­dro­gène  », déclare Ludo­vic Jour­dain.

Le choix d’un cadre qui a déjà dirigé deux réseaux de villes qui comptent dans le dispo­si­tif régio­nal de Trans­dev marque aussi la volonté de Trans­dev de prépa­rer soigneu­se­ment le renou­vel­le­ment de la DSP (Délé­ga­tion de service public) du réseau TCL (trans­ports en commun lyon­nais), actuel­le­ment déte­nue par le groupe Keolis jusqu’en 2022. On sait que Bruno Bernard, le président de la Métro­pole de Lyon et président du Sytral, souhai­te­rait qu’elle soit répar­tie en plusieurs lots (métros, tram­ways, bus de surface, Rhonex­press) dans le cadre d’un allo­tis­se­ment, avec, pourquoi pas, à l’ave­nir, plusieurs opéra­teurs se répar­tis­sant les diffé­rents lots. Les candi­dats poten­tiels four­bissent leurs armes.

Consent choices
Remonter