Hutto­pia ouvre son capi­tal à ses sala­riés

Trente-huit salariés deviennent actionnaires d’Huttopia en apportant 1 million € au total, soit un investissement moyen de plus de 25 000 €. Philippe Bossanne, le PDG, salue « une vraie prise de risque et un formidable signe de confiance envoyée à l’entreprise ».

Aux côtés des fonda­teurs, Céline et Philippe Bossanne, une quaran­taine de sala­riés d’Hutto­pia est désor­mais action­naire de l’opé­ra­teur de tourisme durable qui exploite 65 sites de campings et villages vacances « natures ». Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’en­tre­prise a validé, la semaine dernière l’aug­men­ta­tion de capi­tal de 1 million € qui permet cette entrée au capi­tal de l’en­tre­prise. « Dès 2005 nous avons commencé à asso­cier les membres de la direc­tion. Nous avons alors égale­ment mis en place des plans d’in­té­res­se­ment aux résul­tats alors que nous étions loin d’être soumis à la parti­ci­pa­tion obli­ga­toire. Cette impli­ca­tion nous a toujours semblé la norme« , explique Philippe Bossanne, PDG co-fonda­teur de l’en­tre­prise.

A l’oc­ca­sion des 20 ans de l’en­tre­prise, en 2019, ses fonda­teurs ont décidé d’al­ler plus loin en ouvrant la possi­bi­lité à tous les colla­bo­ra­teurs ayant au moins 4 ans d’an­cien­neté de deve­nir asso­cié, quels que soient leur fonc­tion et leur niveau. Les objec­tifs de ce programme nommé « Tous Asso­ciés » ont été clai­re­ment énon­cés : « parta­ger les fruits de l’en­tre­prise, déve­lop­per le senti­ment d’ap­par­te­nance, fidé­li­ser et atti­rer d’ex­cel­lents colla­bo­ra­teurs et, enfin, déve­lop­per l’es­prit d’en­tre­prendre et la culture du risque ». Afin d’ai­der à finan­cer ces prises de parti­ci­pa­tion, une des banques de l’en­tre­prise a mis en place des finan­ce­ments adap­tés ouverts aux colla­bo­ra­teurs concer­nés. En effet, cette prise de parti­ci­pa­tion repré­sente un inves­tis­se­ment moyen supé­rieur à 25 000 €. Initia­le­ment prévue pour en mars 2020, l’opé­ra­tion a été suspen­due pendant le 1er confi­ne­ment.

Une vraie prise de risque

 « Avec le confi­ne­ment du 16 mars, nous avons décidé de suspendre ce programme car la visi­bi­lité deve­nait du jour au lende­main compliquée pour le tourisme. Car il ne s’agis­sait pas de distri­bu­tion d’ac­tions gratuites sans risque mais bel et bien d’une sous­crip­tion à une augmen­ta­tion de capi­tal, avec l’achat à leur juste valeur d’ac­tions de l’en­tre­prise. C’est donc pour chacun un inves­tis­se­ment avec une vraie prise de risque »,  explique Philippe Bossanne. Hutto­pia ayant fina­le­ment réalisé une bonne saison 2020, grâce à son posi­tion­ne­ment autour d’un tourisme très nature autour d’une clien­tèle locale, le fonda­teur de l’en­tre­prise a décidé de relan­cer l’opé­ra­tion cet automne. « Vu la période, pleine d’in­cer­ti­tudes, je m’at­ten­dais à ce que pas mal de monde remette en cause sa déci­sion du prin­temps. En fait la quasi-tota­lité des colla­bo­ra­teurs éligibles en mars a décidé de confir­mer sa parti­ci­pa­tion au programme. C’est quand même un formi­dable signe de confiance que les équipes de Hutto­pia envoient à leur entre­prise, en déci­dant d’in­ves­tir 1 million d’eu­ros dans cette période on ne peut plus anxio­gène! », ajoute Philippe Bossanne.

Les fonda­teurs et les équipes d’Hutto­pia contrôlent 80% de l’en­tre­prise. 9% sont déte­nues par le Groupe Crédit Agri­cole à travers Carvest et 11% par des entre­pre­neurs de la région Rhône-Alpes. Présent en France, aux Pays-Bas, au Canada, aux Etats-Unis et en Chine, Hutto­pia vise 100 millions € de chiffre d’af­faires en 2021 autour de ses offres hôte­lières origi­nales de pleine nature.

Remonter