Evolem : 40 millions d’eu­ros pour le mécé­nat et la philan­thro­pie

Alors que Nico­las Rous­set a pris la suite de son père Bruno Rous­set à la tête d’Evolem, le family office vient de présen­ter sa nouvelle feuille de route. Outre des prises de parti­ci­pa­tion clas­siques dans des starts-up « pour asseoir leur modèles » ou des PME « pour en faire des ETI », le fonds (700 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires agrégé) a décidé d’al­louer la somme de 40 millions d’eu­ros d’ici à 2030 dans des actions de mécé­nat ou de philan­thro­pie. « Evolem a l’am­bi­tion de faire gran­dir 100 initia­tives durables en faveur de l’en­tre­pre­neu­riat, de l’em­ploi, de l’édu­ca­tion et de l’en­vi­ron­ne­ment », détaille Nico­las Rous­set.

Un nouveau fonds de dota­tion

Un « enga­ge­ment RSE et citoyen » qui se concré­tise cette année par la créa­tion d’un nouveau fonds de dota­tion en faveur de l’en­vi­ron­ne­ment et de la tran­si­tion écolo­gique nommé Domor­row, qui vient s’ajou­ter à l’autre fonds de dota­tion du family office, Evolem Citoyen, dédié à l’in­ser­tion et à l’ac­cès de l’em­ploi des jeunes. A ce jour, Evolem soutient 28 projets de philan­thro­pie auprès de diffé­rents acteurs de l’in­no­va­tion sociale (Eden School, Key4job, Ronal­pia, Rejoué…). Pour l’an­née 2021, une enve­loppe de 2 millions est prévue pour les actions de philan­thro­pie et de mécé­nats, contre près de 800 000 euros l’an dernier. Une montée en puis­sance qui doit se pour­suivre au cours des prochaines années.

Consent choices
Remonter