Exer­cice record pour LDLC en crois­sance de 46,8%

Avec un chiffre d’af­faires annuel de 724,1 millions €, le Groupe LDLC, site de e-commerce spécia­lisé dans la vente de produits infor­ma­tiques et high tech, a réalisé un exer­cice 2020/2021 (clos le 31 mars dernier) record, repré­sen­tant une crois­sance de 46,8% (+ 25,4% à péri­mètre constant). Ce record s’ex­plique à la fois par la forte crois­sance des acti­vi­tés grand public online depuis le début de l’exer­cice, par la contri­bu­tion de Top Achat acquis en avril 2020, mais aussi par les bonnes perfor­mances enre­gis­trées par les boutiques LDLC et les acti­vi­tés BtoB depuis la fin de la première période de confi­ne­ment. Sur l’exer­cice, les acti­vi­tés grand public progressent de +62,6% avec un chiffre d’af­faires de 526,2 millions €. Les reve­nus du réseau de boutiques LDLC (57 maga­sins en France au 31 mars 2021) sont en hausse de +25,8%, pour atteindre 86,3 millions €.

Avec la forte reprise des acti­vi­tés BtoB depuis l’été 2020, le chiffre d’af­faires 2020–2021 s’éta­blit à 185,9 millions €, en progres­sion de +14,6% par rapport à l’exer­cice précé­dent. Le Groupe lyon­nais se dote d’un nouvel outil logis­tique pour accom­pa­gner la crois­sance de ses acti­vi­tés avec un entre­pôt d’en­vi­ron 28 000 m2 visant à rempla­cer la struc­ture logis­tique exis­tante de 21 000 m2 dans la région lyon­naise. Ce nouvel entre­pôt, qui permet­tra de faire face à l’ac­crois­se­ment de ses acti­vi­tés dans les années à venir, devrait être opéra­tion­nel sur l’exer­cice 2022–2023. Avec un chiffre d’af­faires de 724,1 millions € sur l’exer­cice, LDLC estime pouvoir géné­rer un excé­dent brut d’ex­ploi­ta­tion d’en­vi­ron 69 millions € (soit près de 10% de son chiffre d’af­faires) et atteindre un endet­te­ment net néga­tif de plus de 30 millions € pour 2020/2021. LDLC regroupe 15 enseignes et 7 sites marchands avec un effec­tif de 1 000 colla­bo­ra­teurs qui sont passés à la semaine de 4 jours (32 heures hebdo­ma­daires, sans baisse de salaires) en janvier dernier.

Dans ce contexte de nette progres­sion de son acti­vité et de sa renta­bi­lité, LDLC se déclare « confiant dans la bonne dyna­mique de son acti­vité et sa capa­cité à conso­li­der ses fonda­men­taux pour l’exer­cice 2021/2022 ».

Remonter