Tran­sport : Jacky Perre­not va rache­ter VIR

Avec l’appui d’EMZ et Siparex ETI, ses actionnaires majoritaires depuis fin 2019, le transporteur drômois s’apprête à racheter VIR, spécialiste de la livraison du dernier kilomètre pour les produits lourds et encombrants. Jacky Perrenot se rapproche du milliard d’euros de chiffre d’affaires.

C’est l’autre grand du trans­port dans la Drôme. Nette­ment plus petit que Norbert Dentres­sangle, Jacky Perre­not, basé à Saint-Donat sur l’Her­basse, n’en connait pas moins un essor impres­sion­nant depuis la dernière décen­nie. Fondée par Jacky Perre­not en 1945, l’en­tre­prise a orga­nisé sa trans­mis­sion capi­ta­lis­tique, fin 2019, avec la sortie de la famille Perre­not et la prise de contrôle par EMZ et le Lyon­nais Sipa­rex ETI, désor­mais action­naires majo­ri­taires aux côtés du président Philippe Givone. Enre­gis­trant depuis 10 ans une crois­sance de près de 25% par an, le Groupe Jacky Perre­not a réalisé en 2020 un chiffre d’af­faires de 800 millions d’eu­ros.

Spécia­liste du trans­port pour la grande distri­bu­tion, Jacky Perre­not travaille aussi pour l’in­dus­trie, le trans­port par contai­ner, les citernes, le vrac, l’ali­men­taire et la logis­tique. Avec plus de 5 000 colla­bo­ra­teurs et 4 000 cartes grises, le trans­por­teur s’ap­puie sur une soixan­taine de sites.

500 véhi­cules écolo­giques

Après l’ac­qui­si­tion des trans­por­teurs Le Calvez et Mendy en 2020, Jacky Perre­not annonce aujourd’­hui un rappro­che­ment stra­té­gique avec VIR, entre­prise fami­liale fondée à Paris en 1985 par Gérard Cohen Boula­kia. VIR est une réfé­rence sur le marché de la livrai­son à domi­cile de produits lourds et volu­mi­neux en France. L’en­tre­prise, qui possède une flotte de 300 véhi­cules et emploie 885 sala­riés, a su s’im­po­ser comme un des leaders de son marché avec une gamme de services à valeur ajou­tée, comme l’ins­tal­la­tion et le montage du maté­riel livré et l’en­lè­ve­ment des produits rempla­cés.

Avec une crois­sance forte et conti­nue depuis plusieurs années, l’en­tre­prise a réalisé en 2020 un chiffre d’af­faires de 105 M€, contre 44 M€ en 2016. Couvrant la tota­lité du terri­toire français, VIR a égale­ment concré­tisé en 2020 une première implan­ta­tion à l’in­ter­na­tio­nal, avec l’ou­ver­ture de l’agence de Bruxelles lui permet­tant de couvrir la tota­lité de la Belgique et du Luxem­bourg. Ce rappro­che­ment stra­té­gique permet­tra égale­ment à VIR, dont 20% de la flotte est déjà verte et qui possède le Label Objec­tif C02, de fran­chir une nouvelle étape dans sa tran­si­tion écolo­gique, Jacky Perre­not étant posi­tionné comme pion­nier et leader du marché dans ce domaine, avec une flotte de 500 véhi­cules écolo­giques, et étant égale­ment certi­fié Label Objec­tif C02.

D’autres acqui­si­tions à l’étude

Quant à Jacky Perre­not, cette opéra­tion va lui permettre d’ac­cé­lé­rer son déve­lop­pe­ment sur un de ses axes stra­té­gique de diver­si­fi­ca­tion en renforçant très signi­fi­ca­ti­ve­ment son acti­vité BtoC, avec la créa­tion d’un pôle dédié repré­sen­tant un chiffre d’af­faires de 140 M€ et près de 1 200 sala­riés dès 2021. Ce pôle sera placé sous la respon­sa­bi­lité du Président du groupe VIR, Jérémy Cohen Boula­kia, et de son Direc­teur Géné­ral Mikael Alloun, sous le nom de VIR by JP.

Le groupe Jacky Perre­not ne compte pas s’ar­rê­ter là et évoque la pour­suite de sa stra­té­gie de conso­li­da­tion. « D’autres acqui­si­tions sont à l’étude, avec une ambi­tion très forte à l’in­ter­na­tio­nal, afin de permettre au groupe Jacky Perre­not d’at­teindre son objec­tif d’un milliard d’eu­ros de chiffre d’af­faires », conclut Philippe Givone, PDG de Jacky Perre­not.

Consent choices
Remonter