Avec GoNoGones, le Petit Paumé chasse les places en terrasse

Le célèbre guide édité par des étudiants d’emlyon lance GoNoGones, son application imaginée pour la réouverture des bars et cafés. La plateforme, gratuite et collaborative, informe du niveau d’affluence sur les terrasses lyonnaises en temps réel.

La réou­ver­ture des terrasses était atten­due de pied ferme par les Lyon­nais. Plusieurs milliers de clients se sont ainsi rués sur les espaces exté­rieurs des bars, cafés et péniches du centre-ville mercredi, malgré la météo capri­cieuse. De longues files d’at­tente s’éti­raient même devant certains établis­se­ments bien connus de la Presqu’île ou des bords du Rhône. En prévi­sion de cette affluence record, les équipes du Petit Paumé ont lancé, mercredi, GoNoGones, leur appli­ca­tion qui recense, en temps réel, les places dispo­nibles sur les terrasses lyon­naises. « On a créé cette appli­ca­tion à la suite des annonces gouver­ne­men­tales concer­nant les diffé­rentes réou­ver­tures, explique Arthur Mink, président du Petit Paumé. On sentait que tout le monde avait hâte de se ruer sur les terrasses et nous voulions propo­ser quelque chose de concret et d’utile pour les Lyon­nais. »

L’ap­pli­ca­tion, colla­bo­ra­tive, recueille des infor­ma­tions sur le niveau d’af­fluence et les places dispo­nibles en terrasse. « L’idée, c’est qu’on sache à l’avance s’il reste des places lorsqu’on est chez soi, avant de se présen­ter devant une terrasse. L’ap­pli­ca­tion fonc­tionne sur un modèle colla­bo­ra­tif, ce sont les utili­sa­teurs eux-mêmes qui signalent et informent les autres utili­sa­teurs du niveau d’af­fluence qu’il y a sur place », précise Arthur Mink. Quatre indi­ca­teurs permettent ainsi d’ai­guiller le trafic : « C’est mort », « C’est tendu », « Y’a moyen », « Ça le fait ». L’ap­pli­ca­tion, créée en moins de deux semaines par les membres du Petit Paumé, propose aussi les diffé­rentes critiques des établis­se­ments issues des précé­dentes éditions du guide et des grands repères (horaires d’ou­ver­ture, prix de la pinte, du cock­tail, du menu) mis à jour. « On propose aussi des jeux concours avec des lots à gagner pour les utili­sa­teurs actifs. On avait à coeur de reve­nir au contact des Lyon­nais avant la sortie de notre guide », indique le président du Petit Paumé.

9000 télé­char­ge­ments

Et le succès est au rendez-vous. L’ap­pli­ca­tion a déjà été télé­char­gée près de 9000 fois et figu­rait à la 11e place de l’AppS­tore, caté­go­rie Utili­taires mercredi. « C’est une énorme surprise, on est très satis­fait de la tour­nure que ça prend. Les gens semblent appré­cier l’idée, ils télé­chargent l’ap­pli et l’uti­lisent. Nous avons près de 1000 utili­sa­teurs actifs par demi-heure aux heures pleines, c’est génial de voir cet engoue­ment. »

Si l’ap­pli­ca­tion n’est pas commer­cia­li­sée et ne génère donc aucun revenu, les équipes du Petit Paumé explorent quelques pistes pour la suite à donner à ce projet : « On aime­rait pourquoi pas deve­nir une appli­ca­tion sur laquelle on pour­rait direc­te­ment réser­ver sa place. Ça deman­de­rait un énorme travail mais ça pour­rait être très inté­res­sant. D’au­tant qu’il n’y a pas beau­coup d’éta­blis­se­ments qui ont les moyens tech­niques de mettre en place un tel dispo­si­tif. »

Remonter