Des élus de l’Ouest Lyon­nais mobi­li­sés pour le métro E

Plusieurs élus de droite de l'Ouest Lyonnais se sont réunis à Tassin, ce jeudi, pour militer en faveur du projet du Métro E entre Bellecour et l'Étoile d'Alaï (Tassin). Ce vendredi, le président du groupe Pour Lyon, Yann Cucherat, mène également une action.

Alors que le nouvel exécu­tif de la Métro­pole se montre retis­sant à l’idée de la créa­tion du Métro E entre Belle­cour et l’Étoile d’Alaï (Tassin) qui doit faire l’objet d’une concer­ta­tion prochai­ne­ment, plusieurs élus de l’Ouest Lyon­nais se sont mobi­li­sés, ce jeudi, en faveur du projet. A l’ini­tia­tive du maire (LR) de Tassin Pascal Char­mot, le « lance­ment offi­ciel de l’ini­tia­tive en faveur du Métro E » a réunit les maires de Sainte-Foy-lès-Lyon, Char­bon­nières-les-bains, Fran­che­ville, Craponne, Lyon 2e, Saint-Genis-les-Ollières, Grézieu-la-Varenne ou encore Chapo­nost, ainsi que le Séna­teur (LR) du Rhône Etienne Blanc. « Malgré l’en­ga­ge­ment massif des habi­tants, des élus locaux et des acteurs écono­miques en faveur du métro E lors de la consul­ta­tion publique conduite en 2019, le nouvel exécu­tif de la Métro­pole de Lyon a d’abord annoncé vouloir l’aban­don­ner, à la faveur d’un système de trans­port aérien par câble, avant de rétro­pé­da­ler et de renvoyer vers une future consul­ta­tion qui mettra tous les projets de métros des terri­toires en concur­rence à l’au­tomne prochain », regrette Pascal Char­mot.

« Déni de démo­cra­tie »

Ces élus, qui dénoncent « un déni de démo­cra­tie », ont pour objec­tif « d’in­ter­pel­ler les élus métro­po­li­tains sur la néces­sité de ce projet d’in­fra­struc­ture pour l’ouest lyon­nais, et de remo­bi­li­ser l’en­semble des habi­tants et acteurs locaux autour du métro E. » Et viennent, pour cela, de lancer au début du mois une enquête d’opi­nion (www.metro-ouest-lyon.fr) qui aurait déjà recueillis plus de 5000 réponses.

Paral­lè­le­ment à ce collec­tif d’élus de droite, l’an­cien adjoint de Gérard Collomb (qui a initié les études pour le Métro E lorsqu’il était aux manettes) et président du groupe Pour Lyon Yann Cuche­rat veut aussi faire entendre sa voix. En tant que président du collec­tif « Un Métro pour 2030 », il a prévu une action de terrain dans le 5e arron­dis­se­ment de Lyon pour sensi­bi­li­ser les citoyens aux enjeux de la concer­ta­tion « métros », orga­ni­sée à l’au­tomne par le Sytral et la Métro­pole de Lyon. « Cette concer­ta­tion ne se résume qu’à une mise en concur­rence des terri­toires instru­men­ta­li­sée par le Président de la Métro­pole et du Sytral, afin de mettre en scène une démons­tra­tion de force entre élus locaux concer­nés par les diffé­rentes lignes. Pire encore, cette mise en concur­rence se fait aux dépends de l’in­té­rêt géné­ral, des terri­toires et des élus locaux concer­nés. Car les résul­tats sont écrits d’avance : le Métro E ne sera pas retenu à l’is­sue de la concer­ta­tion ! », expose-t-il.

Remonter