Justice : La peine de Jean-Philippe Reverdy confir­mée en appel

L'ex-mandataire judiciaire, qui a détourné 12 millions d'euros, voit sa condamnation à quatre ans de prison confirmée en appel.

Le parquet avait fait appel – récla­mant 7 ans de prison et un mandat de dépôt – mais la Cour d’ap­pel de Lyon a confirmé la condam­na­tion de l’ex-manda­taire judi­ciaire lyon­nais Jean-Philippe Reverdy à une peine 4 ans de prison pour le détour­ne­ment de 12 millions d’eu­ros dans le cadre de ses acti­vi­tés profes­sion­nelles. « Une déci­sion juste et équi­li­brée au terme de deux beaux procès où l’on a pris le temps », commente Jean-Félix Luciani qui a assuré, avec Nico­las Bès, la défense de Jean-Philippe Reverdy.

Il devrait retour­ner en prison

En appel, les deux avocats ont de nouveau insisté sur les « diffi­cul­tés psychia­triques », « l’en­fance doulou­reuse » ou encore « l’état dépres­sif depuis plusieurs années » de l’an­cien manda­taire judi­ciaire de 62 ans qui a détourné plus de 400 chèques et menait grand train jusqu’à ce que la justice le rattrape. Actuel­le­ment libre, Jean-Philippe Reverdy, qui a passé huit mois en préven­tive, devrait théo­rique­ment finir de purger sa peine en prison. « Avec les remises de peine, on peut espé­rer une déten­tion de l’ordre d’une année. Mais c’est un homme très fragile et il faut égale­ment se poser la ques­tion de son état psycho­lo­gique : est-il en état de suppor­ter une incar­cé­ra­tion ? », ques­tionne Jean-Félix Luciani.

Consent choices
Remonter