Nico­las Bonnet de retour à la CCI Lyon Métro­pole comme direc­teur géné­ral

Après six mois sans directeur général et un essai infructueux avec Philippe Vial-Grelier, c’est donc Nicolas Bonnet qui dirige la CCI métropolitaine depuis lundi dernier. Il en avait été le secrétaire général de 2014 à 2018, oeuvrant à la fusion avec les CCI de St-Etienne et Roanne.

Le nouveau direc­teur géné­ral de la CCI Lyon Métro­pole St-Etienne Roanne a pris ses fonc­tions lundi dernier. Six mois après le départ en urgence de Xavier Pelle­tier, nommé préfet en mission de service public chargé de la recons­truc­tion des zones sinis­trées des Alpes-Mari­times, la chambre consu­laire a accueilli Nico­las Bonnet. Un délai un peu long mais qui s’ex­plique par une première tenta­tive de recru­te­ment qui a fait pshitt. Philippe Vial-Grelier arrivé mi-novembre est reparti le mois suivant, consta­tant qu’il n’était pas l’homme de la situa­tion et préfé­rant retour­ner dans le privé. Autant dire que, pour cette deuxième tenta­tive, Philippe Valen­tin et son bureau n’avaient pas le droit à l’er­reur.

>>>À lire aussi : Philippe Vial-Grelier quitte (déjà) la direc­­tion géné­­rale de la CCI Lyon Métro­­pole

Pour mettre tous les atouts de leur côté et sécu­ri­ser leur choix, ils ont donc fait appel à un ancien de la maison, Nico­las Bonnet, ancien secré­taire géné­ral de la Chambre entre 2014 et 2018. De plus, il a eu l’oc­ca­sion « d’œu­vrer à la réus­site de la fusion des CCI de Lyon, Saint-Etienne et Roanne en 2016 », comme le souligne le commu­niqué de sa nomi­na­tion.

Service de presse de l’Ely­sée

Titu­laire de DESS (Master aujourd’­hui) en droit nota­rial, diplômé d’HEC Paris (Cesa Finance) et de l’Ins­ti­tut régio­nal d’ad­mi­nis­tra­tion -IRA- de Lyon, il est passé par le service de presse de la Prési­dence de la Répu­blique sous Jacques Chirac en 1999/2000, pendant la coha­bi­ta­tion avec Lionel Jospin. Nico­las Bonnet a accom­pli la première partie de sa carrière à la Caisse des Dépôts avant de diri­ger Action Loge­ment en Auvergne-Rhône-Alpes et, derniè­re­ment, d’être le direc­teur Gouver­nance et Terri­toires d’Ac­tion Loge­ment Groupe à Paris. Un poste qui lui a permis d’ « impul­ser et pilo­ter avec succès la dyna­mique du groupe sur l’en­semble des terri­toires, en parte­na­riat avec les acteurs privés et publics », ajoute la CCI. « Nico­las Bonnet arrive avec une solide expé­rience acquise au cœur de chal­lenges mêlant étroi­te­ment le monde écono­mique et les acteurs publics, déclare Philippe Valen­tin, président de la CCI Lyon Métro­pole. Sa contri­bu­tion sera déter­mi­nante à l’heure où notre CCI aborde la phase de conso­li­da­tion de sa trans­for­ma­tion en une orga­ni­sa­tion plus agile, plus perfor­mante et foca­li­sée sur l’ex­cel­lence du service à ses clients, entre­prises, collec­ti­vi­tés et indi­vi­dus, sur nos trois terri­toires. »

67 suppres­sions de postes

Une trans­for­ma­tion en profon­deur de la Chambre consu­laire qui passe, entre autres, par un plan de réduc­tion des effec­tifs d’une soixan­taine de personnes (47 à Lyon, 14 à Saint-Etienne et 6 à Roanne). De son côté, Nico­las Bonnet se réjouit de « prendre la tête d’une équipe de colla­bo­ra­teurs et colla­bo­ra­trices riche en exper­tises et en compé­tences, et qui s’est mise en ordre de marche de façon remarquable pour soute­nir et accom­pa­gner les chefs d’en­tre­prise depuis le début de la crise. Le chal­lenge est main­te­nant de conso­li­der, en lien avec l’en­semble de nos parte­naires et avec l’en­semble des élus, notre action au béné­fice de la relance des entre­prises et de la perfor­mance des terri­toires. »

Acces­soi­re­ment, le nouveau direc­teur géné­ral, âgé de 47 ans, super­vi­sera aussi la prochaine élec­tion consu­laire de la fin de cette année. Elec­tion sans surprise puisqu’il ne devrait y avoir qu’une seule liste d’union patro­nale CPME-Medef.

Remonter