Obiz lève 8 millions d’eu­ros en bourse

Dix ans après sa création, la société lyonnaise Obiz revendique d’être la 1ère Goodtech à s’introduire en bourse d’ici à la fin du mois. L’action se situera entre 6,42 et 8,68 €, ce qui valorise l’entreprise de Brice Chambard entre 20 et 27 millions €.

L’offre à prix ouvert en vue de la prochaine intro­duc­tion en bourse de Obiz, la plate­forme digi­tale de marke­ting rela­tion­nel, est lancée. L’ac­tion se situera dans une four­chette comprise entre 6,42 € et 8,68 € qui valo­rise l’en­tre­prise de Brice Cham­bard entre 20 et 27 millions d’eu­ros. L’AMF a donné son visa pour l’in­tro­duc­tion sur Euro­next Growth. Les parti­cu­liers ont jusqu’au 20 mai pour sous­crire à l’opé­ra­tion. Les résul­tats du place­ment seront connus le 21 mai en même temps que sera fixé le prix de l’ac­tion. La cota­tion en tant que telle commen­cera le 26 mai.

A l’oc­ca­sion de cette opéra­tion, l’en­tre­prise lyon­naise va lever 8 millions d’eu­ros dans le cadre d’une augmen­ta­tion de capi­tal, tandis que Brice Cham­bard et son asso­ciée prévoient de céder pour 1 million € (chiffre pouvant être porté à 3,9 millions d’eu­ros si la tota­lité de la clause d’ex­ten­sion et l’op­tion de sural­lo­ca­tion sont exer­cées). La part du flot­tant en bourse se situera entre 28,6% et 37,8% dans ce dernier cas de figure, Brice Cham­bard gardant le contrôle majo­ri­taire du capi­tal. D’ores et déjà, Obiz est assuré de 2,5 millions d’eu­ros de sous­crip­tion. Autant dire qu’il ne devrait pas avoir de diffi­cul­tés à boucler sa levée de fonds, d’au­tant plus qu’Obiz est éligible à la réduc­tion excep­tion­nelle d’im­pôt sur le revenu de 25% ainsi qu’au PEA et PEA PME. La société béné­fi­cie aussi du label Bpifrance entre­prise inno­vante.

50 millions d’eu­ros en 2025

« Nous sommes très fiers d’être une entre­prise tech­no­lo­gique qui fait du bien, explique Brice Cham­bard, son fonda­teur. Notre plate­forme digi­tale, inno­vante, éthique et évolu­tive est le fruit de 10 ans de R & D« . Obiz propose 34 programmes rela­tion­nels et affi­ni­taires et travaille avec 35 000 parte­naires locaux et natio­naux pour le compte de 7 millions d’uti­li­sa­teurs. Ses boutiques de e-commerce ont connu une forte crois­sance depuis que l’en­tre­prise lyon­naise a racheté Mes achats moins chers à La Poste en 2016. De 16 000 ache­teurs en 2019, elle est passée à 54 000 en 2020. Obiz a réalisé 15,4 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2020 (12,7 millions d’eu­ros en e-commerce et 2,7 millions d’eu­ros autour de ses programmes) et vise 21 millions d’eu­ros cette année puis 50 millions d’eu­ros en 2025 avec 8 millions d’eu­ros d’EBITDA et un effec­tif de l’en­tre­prise multi­plié par deux à 70 personnes.

Obiz prévoit de lancer 5 à 7 nouveaux programmes par an et de se déve­lop­per en Europe (déjà présent en Belgique, elle vise l’Es­pagne, le Portu­gal et l’Ita­lie), tout en accrois­sant la moné­ti­sa­tion de ses boutiques de e-commerce avec de nouvelles offres. L’in­tro­duc­tion est bourse est conduite par Gilbert-Dupont (Société Géné­rale), Lamy Lexel, Agili 3F, BM&A, CC2A et Actus pour la commu­ni­ca­tion finan­cière.

Remonter