3Deus Dyna­mics lève 700 000 euros pour trans­for­mer l’im­pres­sion 3D

3Deus Dynamics, jeune start-up lyonnaise créée en 2020, vient de réaliser sa première levée de fonds de 700 000 euros. La deeptech a développé un procédé d’impression 3D révolutionnaire et s’est entourée d’Elkem, un des leaders mondiaux du secteur.

« Se posi­tion­ner à terme comme un acteur incon­tour­nable dans le monde de l’im­pres­sion 3D ». Julien Barthès, CEO de 3Deus Dyna­mics, la start-up qu’il a créée en 2020, dévoile ses objec­tifs après la récente levée de fonds de plus de 700 000 euros réali­sée auprès du masto­donte Elkem Sili­cones, mais égale­ment de l’en­tre­pre­neur Gilles Grenier et 33 Cali­for­nie. L’en­tre­prise déve­loppe un système de « moulage dyna­mique » unique en son genre : « Notre procédé se situe entre l’im­pres­sion 3D et le moulage clas­sique, et est dispo­nible sans refor­mu­la­tion chimique, sans struc­ture et sans limite de géomé­trie. En clair, nous rendons possible la fabri­ca­tion de maté­riaux compo­sites et nous leur appor­tons des proprié­tés en plus », déve­loppe Julien Barthès.

« Plus qu’un parte­na­riat »

3Deus Dyna­mics a pu profi­ter de l’ap­port d’Elkem, dont le siège français est à Lyon, dans l’en­semble du proces­sus : « Elkem a été plus qu’un parte­naire pour nous. Ils nous ont aidé pour les brevets, la propriété intel­lec­tuelle et nous ont permis de concré­ti­ser le projet. C’est en toute logique qu’ils se sont placés en premier inves­tis­seur du projet », précise Julien Barthès, lui-même ancien colla­bo­ra­teur de l’en­tre­prise. Avec ce nouvel apport, la start-up aux neuf colla­bo­ra­teurs va d’abord recru­ter, notam­ment dans la R&D, mais égale­ment s’at­taquer à de nouveaux marchés. Déjà présente sur le secteur médi­cal, 3Deus Dyna­mics veut désor­mais s’étendre pour toucher des entre­prises dans l’au­to­mo­bile, l’aé­ro­nau­tique, ou encore la défense.

Consent choices
Remonter