Boa Concept vient en bourse pour accé­lé­rer son déve­lop­pe­ment

L’offre à prix ferme à 20,62 € l’action a commencé vendredi et se poursuit jusqu’au 23 juin. L’entreprise stéphanoise lèvera un maximum de 5,1 millions € si 100% des titres sont placés. De quoi conforter sa place d’acteur reconnu de la logistique intelligente pour le e-commerce.

Euro­next recrute à tout va. Après une année 2020 blanche en intro­duc­tions, la bourse n’en finit pas d’ac­cueillir de nouvelles recrues dans la région. Après HRS à Grenoble, Obiz et Kumu­lus Vape à Lyon, c’est au tour de Boa Concept à Saint-Etienne de fina­li­ser son arri­vée sur Euro­next Growth. L’oc­ca­sion de rencon­trer les inves­tis­seurs et gérants lyon­nais en début de semaine. L’offre à prix ferme (OPF) et le place­ment global sont ouverts depuis vendredi dernier et jusqu’au mercredi 23 juin à 17 heures. Sur la base d’un cours de 20,62 € l’ac­tion, Boa Concept cherche à lever 5,1 millions € (avec la clause d’ex­ten­sion). Un prix qui valo­rise l’en­tre­prise stépha­noise autour de 12 millions € avec 26% du capi­tal dans le public si 100% de l’offre est sous­crite. Moins de 10 ans après sa créa­tion, Boa Concept s’est fait un nom dans les convoyeurs modu­laires intel­li­gents pour le e-commerce avec de belles réfé­rences : Oscaro, Obut, Geodis, Obut, King Jouet et bien d’autres.

Entre­prise inno­vante

Cofon­dée par Jean-Lucien Rascle, président, et Chan­tal Ledoux, direc­trice géné­rale délé­guée, Boa Concept, recon­nue entre­prise inno­vante, conçoit des solu­tions d’équi­pe­ment des entre­pôts, en rupture avec les solu­tions tradi­tion­nelles de trans­fert et de stockage des produits. « Notre force tient à la rapi­dité d’ins­tal­la­tion de nos solu­tions, à leur modu­la­rité et évolu­ti­vité, explique Jean-Lucien Rascle. On peut faire des modi­fi­ca­tions à faible coût, voire démé­na­ger l’ins­tal­la­tion sans diffi­culté ». Dans un marché du e-commerce à la crois­sance impres­sion­nante (volume d’ac­ti­vité multi­plié par 15 en moins de 15 ans à 112 milliards € en France en 2020), Boa Concept a choisi la voie de la bourse pour accé­lé­rer son déve­lop­pe­ment. « Nous rejoi­gnons Euro­next Growth pour finan­cer notre déve­lop­pe­ment, qu’il s’agisse de notre besoin en fonds de roule­ment, de nos nouveaux produits ou de nos projets à l’ex­port », ajoute le président de la société stépha­noise qui parle de « gros projets pour 2022 ».

Avec une équipe de 50 personnes, Boa Concept va dépas­ser les 9 millions € de chiffre d’af­faires en 2021, avec d’ores et déjà, un carnet de commandes confir­mées de plus de 8 millions € à ce jour. Fort d’une R & D de pointe, l’en­tre­prise compte plus d’une centaine de clients et affiche plus de 115 sites équi­pés en France, en Europe et Magh­reb. Elle mène à bien une tren­taine de projets annuel­le­ment. A l’is­sue de l’en­trée en bourse, Boa Concept, qui travaille avec des four­nis­seurs locaux, sera toujours en partie déte­nue par ses fonda­teurs. « Nous voulons être un accé­lé­ra­teur vertueux des acteurs du e-commerce. Avec une ambi­tion claire : deve­nir l’ac­teur incon­tour­nable des solu­tions intel­li­gentes des acteurs du e-commerce », conclut Jean-Lucien Rascle.

Remonter