Sany­tol : Jean Chanas lance une nouvelle ligne de produc­tion

Porté par une forte croissance liée à la crise sanitaire, le groupe installé à Vaulx-en-Velin créé une nouvelle ligne de fabrication de lingettes désinfectantes multi-usages pour doubler ses capacités de fabrication. Un investissement de 3 millions d'euros.

Ce n’est pas une surprise, la crise sani­taire a porté l’ac­ti­vité du groupe d’hy­giène né à Vaulx-en-Velin Sany­tol, dont l’ac­ti­vité a progressé de 70% l’an dernier (à 130 millions d’eu­ros de chiffre d’af­faires). De quoi justi­fier, pour le direc­teur géné­ral Jean Chanas, un inves­tis­se­ment de 3 millions d’eu­ros dans une nouvelle ligne de produc­tion de lingettes désin­fec­tantes multi-usages sur son site de Vaulx-en-Velin. La capa­cité de produc­tion va ainsi être doublée d’ici à l’an­née prochaine, pour passer de 7 à 14 millions de lingettes produites chaque année. « Nous pour­sui­vons une poli­tique d’in­ves­tis­se­ments à Vaulx-en-Velin enga­gée depuis quelques années. D’abord parce que nos produits connaissent une forte demande de la part des consom­ma­teurs, encore plus dans le contexte sani­taire que nous connais­sons depuis plus d’un an. Ensuite parce que nous avons la volonté de maîtri­ser la qualité de notre produc­tion », explique le diri­geant, jusqu’a­lors obligé d’im­por­ter des produits de ses autres filiales pour abreu­ver le marché français.

« Le besoin d’hy­giène n’a jamais été aussi fort »

Pour Jean Chanas, cet inves­tis­se­ment sonne égale­ment comme un atta­che­ment au made in France de la marque présente dans plus de 50 pays à travers le monde en Europe, Afrique, Amérique du Sud et Amérique Centrale. « Sany­tol est né en France. La France, on y croit », soutient le direc­teur géné­ral, qui prévoit la créa­tion d’une quin­zaine de postes liée à cette nouvelle ligne de produc­tion. Car la demande promet d’être encore soute­nue : « Le besoin d’hy­giène n’a jamais été aussi fort et j’ai la convic­tion que cette tendance se main­tien­dra au-delà de la fin de cette pandé­mie ».

Remonter